Au moins 14 blessés dans le crash d’un avion de ligne au Soudan du Sud

La carcasse de l’avion sur le tarmac de l’aéroport de Wau | © Capture d’écran Twitter

Un avion de ligne transportant 45 personnes s’est écrasé au moment d’atterrir lundi à l’aéroport de la ville de Wau, dans le nord-ouest du Soudan du Sud, a-t-on appris de sources officielle et aéroportuaire.

« Nous avons reçu 14 patients qui ont été hospitalisés en urgence et sont dans un état stable », a déclaré à l’AFP le ministre de l’Information de l’Etat de Wau, Bona Gaudensio, sans pouvoir dire si des personnes étaient décédées.

Gabriel Ngang, le directeur de la compagnie sud-soudanaise South Supreme Airlines, a indiqué à l’AFP qu’il y avait « 40 passagers et cinq membres d’équipage » à bord.

Il a précisé que l’avion effectuait la liaison entre la capitale du pays, Juba, et Wau, mais n’a pas souhaité s’étendre sur les circonstances du drame.

Selon une source aéroportuaire, le crash aurait été causé par les difficiles conditions météorologiques.

« La visibilité n’était pas bonne et il (l’avion) atterrissait d’est en ouest, et il s’est écrasé en bout de piste. Le temps n’était pas clair, c’est pour ça qu’il s’est écrasé. Je pense que le pilote ne voyait pas bien la piste », a déclaré à l’AFP Paul Charles, un ingénieur de l’aéroport.

Des photos circulant sur les réseaux sociaux montrent un reste de carlingue fumante et très largement détruite, seul l’aileron de queue, portant le logo de South Supreme Airlines, paraissant intact.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
accidentaviationcrashSoudan du SudTransport

Related Articles

Centrafrique. François Bozizé, l’ancien chef de l’Etat, en quête de soutien

L’ancien chef de l’Etat centrafricain, chassé du pouvoir en mars dernier, est actuellement en France. François Bozizé, qui vient de

CAN-2015: qui pour remplacer le Maroc disqualifié ?

    A deux mois de son coup d’envoi, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) doit trouver en urgence un

Côte d’Ivoire: deux grands partis divisés avant la présidentielle de 2015

Bataille judiciaire au sein du parti de Gbagbo, coups de poing échangés entre cadres de la formation de Bédié :

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*