237 Burkinabés chassés de Guinée

237 Burkinabè travaillant dans l'exploitation artisanale de l'or et dans de petits commerces viennent d’être chassés de la Guinée-Conakry.|DR

237 Burkinabè travaillant dans l’exploitation artisanale de l’or et dans de petits commerces viennent d’être chassés de la Guinée-Conakry.|DR

237 Burkinabè travaillant dans l’exploitation artisanale de l’or et dans de petits commerces viennent d’être chassés de la Guinée-Conakry. Ils ont d’ailleurs été accueillis dimanche dernier à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du Burkina Faso, par le département de l’Action sociale.

Selon le ministère burkinabè de l’Action sociale et d’après plusieurs témoignages, ces personnes ont été violentées par les forces de sécurité guinéenne alors qu’elles étaient auparavant détenues dans des conditions « déplorables ».

Ces citoyens burkinabè originaires de plusieurs localités du pays ont été convoyés depuis la frontière du Mali, dans quatre cars affrétés par le ministère burkinabé de l’Action sociale.

Déjà, le gouvernement burkinabè a déploré jeudi dernier l’arrestation et la détention dans une prison militaire de 120 de ses citoyens vivant en Guinée.

Les informations fournies par les autorités burkinabés indiquent que ces ressortissants burkinabés avaient été détenus dans le camp militaire de Siguiri à 700 kilomètres au Nord-Est de Conakry.

Dans un communiqué, le gouvernement burkinabè avait indiqué que des pourparlers étaient en cours avec les autorités guinéennes afin de permettre à ses citoyens de recouvrer la liberté et la quiétude pour mener à bien leurs activités dans ce pays.

Sauf qu’on ne sait pas à ce jour avec exactitude si les personnes détenues dans le camp militaire sont parmi celles qui ont été rapatriées dimanche dernier.

Rappelons qu’en fin juin dernier, 186 Burkinabè avaient été expulsés du territoire gabonais.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Burkinachassésguinée

Related Articles

Gambie-Sénégal: Des relations tendues depuis une décennie

La décision «surprise» du Président Gambien de fermer, depuis samedi 19 avril 2014, les frontières terrestres avec le Sénégal n’est

Burkina FASO : Des cadres politiques annoncent leur départ du parti au pouvoir

Depuis leur mise à l’écart au dernier congrès du parti au pouvoir CDP; les barrons de la mouvance présidentielles opposés souterrainement

Guinée : La France efface une dette de 75 millions d’euros

L’Etat français s’est engagé via le mécanisme du C2D (Contrat de Désendettement et de Développement) a effacé une partie de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*