Afrique du Sud/platine: le gouvernement va réunir les partenaires sociaux pour négocier

Afrique du Sud/platine: le gouvernement va réunir les partenaires sociaux pour négocier

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration

Le gouvernement sud-africain veut organiser au plus vite des négociations entre patronat et syndicat des mines de platine pour tenter de trouver un accord salarial et mettre un terme à la grève entamée jeudi matin, a annoncé à l’AFP un porte-parole du ministère du Travail.

C’est une réunion de médiation entre les syndicats et les propriétaires des mines, a dit le porte-parole Musa Zondi, précisant qu’une invitation avait été lancée pour vendredi.

Le syndicat Amcu, à l’origine de la grève, a accepté l’idée: Tous les leaders de section qui sont les négociateurs prendront part aux négociations, a déclaré le président d’Amcu Joseph Mathunjwa lors d’un meeting avec les mineurs à Marikana (nord).

Soucieux de ne pas voir la grève s’éterniser, le gouvernement avait déjà fait connaître son intention de tenter une médiation. Nous avons proposé une date et une heure, a précisé jeudi le ministère du Travail. Nous attendons que les autres parties reviennent vers nous. (…) Nous avons proposé 10H00 demain matin (08H00 GMT vendredi).

Les grandes grèves de 2012 dans la ceinture de platine de Rustenburg (nord) avaient affecté l’économie nationale et contribué à la chute de la croissance.

Les sites sud-africains des trois premiers producteurs mondiaux de platine étaient quasiment à l’arrêt jeudi, après l’arrêt de travail des mineurs qui réclament de substantielles augmentations de salaires.

Amcu, syndicat radical et majoritaire dans les mines de platine qui fournissent environ 70% de la production mondiale, réclame un salaire de base de 12.500 rands (environ 840 euros) par mois, soit presque deux fois et demie le niveau actuel, ce que les patrons jugent irréaliste, la branche, faiblement mécanisée, employant des dizaines de milliers de personnes très peu qualifiées.

Les trois groupes touchés sont Anglo American Platinum (Amplats), Impala Platinum (Implats) et Lonmin, respectivement numéro un, deux et trois mondiaux du secteur.

M. Mathunjwa a répété que la revendication de départ était 12.500 rands comme salaire de base.

C’est une négociation, a-t-il cependant admis. Ce sont les revendications que nous présentons aux employeurs. Ensuite, ça dépend de ce qu’ils mettront sur la table. S’ils ont une contre-offre, nous la présenterons à nos adhérents et nos adhérents prendront la décision d’arrêter le mouvement ou pas.

En attendant, a-t-il confirmé, la grève continue.

Avec l’AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afrique du sud

Related Articles

Afrique du Sud : Pistorius ne sera pas interné avant la reprise du procès le 30 juin

C’est à partir de lundi prochain qu’Oscar Pistorius subira des examens psychiatriques pour établir son degré de responsabilité pénale dans

Afrique du Sud: Le Procès Pistorius a repris avec deux témoins qui étayent la thèse de la défense

À la reprise lundi du procès pour meurtre du champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius après deux semaines d’interruption, deux personnes

Tanzanie: Jakaya Kikwete renvoie l’adoption de la nouvelle constitution en 2017

  Lors de sa campagne électorale, en 2005, pour son premier mandat à la tête de la République unie de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*