Afrocentricité ou Afrocentrisme ?

Afrocentricité ou Afrocentrisme ?

Beacoups parlent d’afrocentrisme ou d’afrocentristes des qu’ils entendent des noirs africains ou afrodescendants parler d’histoire de l’Afrique. De ce fait ils confondent les notions d’AFROCENTRICITE et d’afrocentriques et les notions d’AFROCENTRISME et d’afrocentristes. Mais qu’est ce que l’Afrocentricité ? Qu’est ce que l’Afrocentrisme ?

 

L’Afrocentricité (Afrocentricity ) est un concept qui est né à l’origine dans le monde noir américain.La définition de, l’Afrocentricité vient du Pr noir américain Molefi Kété ASANTE dans son livre intitulé : l’Afrocentricité (traduit par Ama Mazama).Extrait : « L’Afrocentricité nous presse, nous commande de nous réinscrire, de nous repenser, comme sujets de notre propre existence, et d’en tirer, de façon systématique, toutes les implications. Il s’agit-là d’une démarche profondément révolutionnaire qui assène un coup fatal à la prétention et à l’arrogance occidentale dans la mesure où elle n’exige rien de moins qu’une rupture épistémologique d’avec l’Occident et une reconstruction volontaire et consciente de nous-mêmes sur des bases africaines. »

 

Autrement dit, être afrocentrique, c’est regarder, penser, analyser l’Afrique et le monde à travers un miroir autre que le miroir occidental qui nous a toujours été présenté.

 

Etre afrocentrique c’est s’aimer soi même en tant qu’africain et s’assumer en tant que tel a tous les niveaux grâce, a la connaissance de notre histoire, de façon à pouvoir dignement valoriser tout notre héritage culturel, l’assumer entièrement et avec fierté devant la face du monde entier, de façon à avoir un dialogue interculturel fécond avec le reste de l’humanité toute entière.

 

Ceci induit une remise en cause progressive de toute l’aliénation et toutes les contrevérités qu’on nous a enseignées depuis notre enfance, et un retour a nos valeurs ancestrales, notre philosophie et nos principes les plus fondamentaux qui existent depuis toujours.

 

Selon Moléfi Kété Asanté, les Africains au sens large (africains, afrodescendants, et diasporas noires a travers le monde) ne pourront efficacement contribuer à l’humanité que s’ils se reconnectaient à leur propre africanité que s’ils se rappropriaient et réinvestissaient leurs héritages ancestraux, dans tous les domaines de l’activité humaine : politique, économique, culturelle, spirituelle, philosophique, etc. Ils réhabiliteraient par là-même leur propre conscience historique collective, en vue de redevenir les principaux acteurs de leur vie individuelle ou collective. Il s’agirait, selon lui, pour les Africains éparpillés au monde de  renaître à eux-mêmes, se reconcilier avec eux-mêmes ( c’est-à-dire avec cette Afrique dont ils ont longtemps eu une perception négative ou qu’ils ont longtemps rejeté) et de reprendre leur destin en main, après avoir été vaincus par les Européens/Occidentaux au cours des cinq derniers siècles. En somme, à travers l’afrocentricité, l’Africain d’où qu’il soit réapprendrait, selon lui, à se connaître soi-même, jusqu’à mobiliser des moyens scientifiques  dans ce but, pour ensuite penser et agir en fonction de cette connaissance de soi enracinée dans son histoire afin de transformer sa société (l’Afrique) et remettre le continent sur la bonne voie.

 

Etre afrocentrique c’est analyser les choses du point de vue africain,  porter un regard africain sur tout ce qui nous entoure, nous percevoir nous même d’un point de vue africain, puiser dans l’expérience et les connaissances africaines afin d’apporter des solutions africaines  aux défis futurs que doit relever le continent. Ces pourquoi l’afrocentricité valorise les travaux des chercheurs qui ont travaillé profondément sur l’histoire africaine (comme Cheikh Anta Diop) et qui ont apporté ou proposé des solutions africaines aux problèmes de l’Afrique et a son devenir.

 

L’Afrocentricité ce n’est donc pas le racisme le rejet d’un quelconque groupe ou peuple humain sur la terre (asiatiques, européens, etc..) mais c’est avant tout s’aimer soi même et utiliser cet amour et cette connaissance de soi pour mettre cela au service et au profit du continent. Ceux qui sont en phase avec ces idées et ces propositions novatrices du professeur Moléfi Asanté sont appelés AFROCENTRIQUES et non AFROCENTRISTES.

 

Qu’est ce que l’Afrocentrisme ?

 

L’afrocentrisme est un terme inventé par madame Mary Lefkowitz, une sociologue américaine (qui n’est ni égyptologue, archéologue, scientifique ou historienne), d’origine européenne a travers un ouvrage tristement célèbre intitulé Not out of Africa : How Afrocentrism Become an Excuse to Teach Myth as History, qui peut se traduire par : Pas hors d’Afrique: Comment l’Afrocentrisme est devenu une excuse pour enseigner un mythe à la place de  l’histoire.

 

Elle a fait ce livre pour attaquer tout la prise de conscience qui se fait en ce moment au sujet de toute l’histoire des noirs qui a été occultée pendant des siècles, pour attaquer la notion d’Afrocentricité du professeur Asanté et semer les confusions.
Dans son livre madame Mary Lefkowitz décrit l’Afrocentrisme comme un racisme a rebours, c’est-à-dire un racisme des temps modernes des « noirs » vis-à-vis des « blancs », en réponse au racisme que les africains ont subi des européens (théories raciales européennes, esclavage, etc..).

Dans son livre, elle prétend que l’Afrique n’a pas d’histoire et que  l’Afrocentrisme est un courant raciste inventé par les noirs, qui frustrés de n’avoir jamais eu d’histoire, se sont inventé eux même prétendue histoire sans preuves, sans recherches et sans fondements, donc une histoire basée sur des mythes, des  légendes et des faits qui n’ont jamais eu lieu, pour se donner de la consistance et se valoriser aux yeux des blancs ( qui ont tout créé) ainsi qu’aux yeux des autres peuples  du monde.

 

Pour Mary Lefkowitz ceux qui sont dans ce qu’elle appelle l’afrocentrisme sont des menteurs, car:

 

Ils « mentent » en affirmant (sur la base des recherches et des preuves) que l’Afrique est le berceau de l’humanité et que l’homme est sorti d’Afrique pour peupler les 4 coins du monde. c’est cela d’abord le sens du titre de son livre: Not out of africa (Pas hors d’Afrique)

 

Ils « mentent » en affirmant (sur la base des recherches et des preuves) que l’Afrique est le berceau des plus anciennes civilisations de l’humanité.

 

Ils « mentent » en affirmant (sur la base des recherches et des preuves) que les anciens égyptiens étaient des noirs, qu’ils étaient issus des profondeurs du continent, et que la civilisation pharaonique était africaine.

 

Ils « mentent » en affirmant (sur la base des recherches et des preuves) que ce sont les noirs (civilisation pharaonique) qui on civilisé les européens (grecs, etc…)

 

Ils « mentent » en affirmant (sur la base des recherches et des preuves) que les européens (grecs…) ont eux même affirmé avoir été civilisés par les noirs (égyptiens)

 

Par ailleurs elle insulte les auteurs africains tels Cheikh Anta Diop, en traitant celui-ci de « fondateur de l’afrocentrisme » (c’est à dire du courant dont elle a elle-même inventé le nom), alors que ce mot n’existe nulle part dans aucun écrit de Cheikh Anta Diop, ni dans aucun de ses discours. Elle attaque tous les auteurs et chercheurs africains qui ont travaillé sur  l’histoire l’Afrique dans le sillage de Cheikh Anta Diop.

 

En somme pour Mary Lefkowitz etre afrocentriste c’est dire la vérité scientifique, selon laquelle l’afrique est le berceau de la vie, de l’humanité et de la civilisation), par conséquent ne pas être afrocentriste c’est mentir en véhiculant les rumeurs et les fausses informations véhiculées depuis toujours sur l’Afrique. C’est Mary Lefkowitz qui a inventé la notion négative d’afrocentrisme et qui a inventé la notion « d’AFROCENTRISTES » pour attaquer et dénigrer les gens (africains et afrodescendants) qui s’intéressent a leur véritable histoire. Et les medias occidentaux ont vite fait de relayer ces termes « afrocentrismes et afrocentristes » afin de brouiller les pistes, ce qui fait que ce mot se retrouve sur les lèvres de beaucoup de gens qui répètent ces  mots ( afrocentrismes et afrocentristes)  sans savoir d’où il sortent, qui les a inventés et pourquoi.

 

Voila pourquoi ceux qui parlent d’afrocentrisme ou d’afrocentristes se trompent lourdement et sont dans l’erreur.

 

Alors êtes vous afrocentrique (Cheikh Anta diop, Moléfi Kété Asanté, Théophile Obenga, etc..) ou êtes vous afrocentristes (invention de Mary Lefkowitz) ? Nous pour notre part nous considérons comme des AFROCENTRIQUES !!! Et non comme des AFROCENTRISTES !!!

 

Sources: African history-Histoire africaine

l’Afrocentricité, Editions Meinabuc du Professeur Moléfi Kété Asanté

Not out of Africa : How Afrocentrism Become an Excuse to Teach Myth as History de Mary Lefkowitz


Tags assigned to this article:
afrocentricitéAfrocentrisme

Related Articles

Indigné par le gourvenemet Kabila

Suis-je entrain d’ halluciner ? Dites-moi ou je rêve? Ou c’est bien la réalité de chez nous? TSHISEKEDI était bien

Mali : Dioncounda Traoré va-t-il jeter l’éponge ?

Lundi 21 mai 2012, une foule en colère force le cordon sécuritaire du Secrétariat général, mitoyen au Palais de Koulouba,

RDC: Vous avez dit rendez-vous en 2016 ?

Modifiera ou ne modifiera pas la constitution avec son article 220? La République Démocratique du Congo (RDC) ne vit plus

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Laisser un commentaire