Aida Touré: Excursion Lumineuse au Coeur de la Peinture

Aida Touré devant une de ses peintures: Sabia the Arabian Mystic

Aida Touré devant une de ses peintures: Sabia the Arabian Mystic

Dans le cadre du « Black History Month » qui célèbre l’histoire, les œuvres et la contribution de la diaspora africaine aux Etats-Unis et dans le reste du monde, l’artiste peintre Gabono-Malienne, Aïda Touré partage au public son talent à travers l’exposition « Luminous Dark Matter » signifiant « La Matière Noire Lumineuse ». C’est la galerie d’art Rio II, à New York qui, du 8 au 28 février 2015, accueille cette seconde sortie de l’artiste après « Inner Treasures » en 2011.

Née au Gabon d’une mère gabonaise et d’un père malien de confession musulmane, Aïda Touré puise l’essentiel de son inspiration de la tradition Soufie ainsi que des magnifiques poèmes dont elle est l’auteur. On peut sans se tromper dire que les toiles d’Aïda Touré sont le prolongement d’une sensibilité artistique qui est donc d’abord littéraire avant de communier avec le pouvoir des couleurs et des insoupçonnables possibilités d’expression qu’offre la peinture.

LuminousDarkMatter1_AidaToure

Aïda Touré partage au public son talent à travers l’exposition « Luminous Dark Matter » signifiant « La Matière Noire Lumineuse ».

La collection « Luminous Dark Matter » nous entraine dans une intense dialectique des formes et des couleurs qui ne s’encombre d’aucune traduction sur le beau et nous autorise le voyage des émotions en explorant les origines sublimes de l’humanité dans un bal de couleurs chatoyantes mais surtout avec une force du détail qui donne à son travail sa singularité et sa complexité. Aïda Touré célèbre particulièrement l’ascendance de l’humanité à travers le portrait de femmes noires dans un contexte historique où elles sont représentées comme les gardiennes de traditions séculaires.

Dans un monde où les Hommes s’opposent à travers de violents rapports de forces, les peintures d’Aida Touré sont au-delà de leur dimension spirituelle et esthétique, en quête d’une justice sociale et d’un devoir de mémoire. La toile «Sabia l’Arabe Mystique » de cette collection traduit bien cet engagement car elle jette un regard noble sur la condition et la contribution des arabes noirs à travers Sabia qu’elle replace au centre d’une histoire falsifiée sinon violée en rendant ses lettres de noblesses à une minorité persécutée.

SabiatheArabianMystic_AidaToure

La collection est donc au-delà du beau qu’elle célèbre avec une rare intensité, un engagement qui prône l’amour, un retour à l’essentiel, à l’humilité des cœurs afin de nous ramener à une histoire commune pour rendre le voyage que nous effectuons sur cette terre des Hommes possible.

Alban Désiré AFENE

Video de l’exposition: http://youtu.be/5PnJ83uVIa8
Site de l’artiste: http://aidatoure.com


Tags assigned to this article:
Aîda Touréexpositionpeinturetableau

Related Articles

La consécration: l’orchestre symphonique de Kinshasa à Monaco

D’ordinaire, ils répètent dans des hangars surchauffés entre deux coupures d’électricité. Pour la première fois de leur vie, ils ont

Story of Naomie Makosso : #8 Tchimbamba PN 242

Oeil d’Afrique reste ouvert sur les aventures de Naomie Makosso, petite fille de Pointe Noire en république du Congo. Le

LE BRIN D’HUMEUR : Le mépris

  On est offusqué du peu d’intérêt voir du mépris que peut faire passer certains personnages politiques et publiques envers

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*