Allemagne : l’auteur présumé de l’attaque de Dortmund arrêté

Le bus des footballeur du Borussia Dortmund endommagé par une explosion sur le chemin du stade le 11 avril. (Carsten LINHOFF / dpa / AFP.)

Le bus des footballeur du Borussia Dortmund endommagé par une explosion sur le chemin du stade le 11 avril. (Carsten LINHOFF / dpa / AFP.)

La police allemande a interpellé l’auteur présumé de l’attaque du bus du Borussia Dortmund. Le mobile du suspect serait financier et non terroriste.

Le suspect arrêté ce vendredi par la police allemandes aurait agit par intérêt financier. Les forces de l’ordre allemandes ont interpellé ce vendredi l’auteur présumé de l’attaque à l’explosif contre le bus de l’équipe de foot de Dortmund, a indiqué le parquet, ajoutant que son mobile était financier et non «terroriste».

Une spéculation sur les actions du club 

«Le parquet fédéral a fait arrêter aujourd’hui, le 21 avril 2017, un ressortissant germano-russe de 28 ans, Sergej W. par les agents du GSG9», une unité d’élite, explique le communiqué du parquet, ajoutant que le suspect, qui spéculait sur une baisse du prix de l’action du club de Dortmund, voulait s’enrichir en attaquant l’équipe.

Le 11 avril dernier, une série d’explosions a touché le bus des joueurs du Borussia Dortmund, qui s’apprêtaient à affronter l’équipe de Monaco pour un match de Ligue des champions. Un joueur et un policier avaient été blessés. Les enquêteurs suivaient plusieurs pistes : celle de l’islamisme et celle de la mouvance d’extrême gauche et d’extrême droite. 

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
DortmundfootballLeague des championssport

Related Articles

Le Brésil annule ou renégocie des dettes de l’Afrique

Le Brésil a confirmé que l’Afrique était une priorité de sa politique étrangère en annonçant l’annulation ou la renégociation de

La CPI rejette la demande de mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo

La Cour pénale internationale (CPI) a rejeté vendredi en appel la demande de mise en liberté provisoire de l’ancien président

Congo: la société VMK lance le téléphone "Elikia Moke"

C’est dans la salle de conférence de la préfecture de Brazzaville que Verone Mankou, PDG de la société VMK a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*