Angola: un directeur de prison suspendu pour des violences sur des détenus

Angola: un directeur de prison suspendu pour des violences sur des détenus

Le directeur de la prison centrale de Luanda et quinze agents pénitentiaires ont été suspendus après la diffusion sur les réseaux sociaux d?une vidéo montrant le passage à tabac de détenus de l’établissement, a indiqué lundi le ministère de l?Intérieur angolais.

« La direction du ministère de l?Intérieur fait part de son indignation face aux actes commis par les fonctionnaires et elle assure de sa détermination à renforcer les mécanismes de contrôle interne pour mettre fin à de tels comportements », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les autorités ont ainsi confirmé que les faits relayés sur les réseaux sociaux se sont bien produits dans la prison centrale de Luanda en mars 2012, et annoncé la suspension du directeur de l’établissement ainsi que de 15 autres personnes, surveillants et pompiers.

Diffusée sur internet en août, la vidéo montre les agents pénitentiaires et les pompiers passant à tabac un groupe de prisonniers pendant plusieurs minutes, les frappant avec des bâtons, notamment à la tête.

Les images avaient provoqué une vive émotion dans l’opinion publique, conduisant une vingtaine d?associations de défense des droits de l?homme à publier au début du mois un communiqué pour dénoncer le traitement « inhumain et cruel » en prison et les violences policières croissantes dans le pays.

La société civile angolaise et les organisations internationales dénoncent régulièrement la violence des forces de police en Angola, un pays en pleine reconstruction depuis la fin de la guerre civile en 2002 et gouverné depuis 34 ans d’une main très ferme par le président José Eduardo dos Santos.

Oeildafrique.com avec l’AFP


Tags assigned to this article:
Angola

Related Articles

RDC: déception car le médecin des femmes violées n'a pas eu le Nobel de la paix

L'hôpital du gynécologue Denis Mukwege, réputé pour son aide aux femmes violées dans l'Est de la République démocratique du Congo,

Procès Hissène Habré: Les CAE rejettent la constitution en partie civile du Tchad

La demande de constitution en partie civile du Tchad a été rejetée, mercredi à Dakar, par les Chambres africaines extraordinaires

Cameroun: acquittement de 2 homosexuels condamnés à 5 ans de prison

Deux jeunes Camerounais, dont la condamnation à 5 ans de prison ferme en 2011 pour homosexualité avait suscité un vif

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Laisser un commentaire