Angola: un directeur de prison suspendu pour des violences sur des détenus

Angola: un directeur de prison suspendu pour des violences sur des détenus

Le directeur de la prison centrale de Luanda et quinze agents pénitentiaires ont été suspendus après la diffusion sur les réseaux sociaux d?une vidéo montrant le passage à tabac de détenus de l’établissement, a indiqué lundi le ministère de l?Intérieur angolais.

« La direction du ministère de l?Intérieur fait part de son indignation face aux actes commis par les fonctionnaires et elle assure de sa détermination à renforcer les mécanismes de contrôle interne pour mettre fin à de tels comportements », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les autorités ont ainsi confirmé que les faits relayés sur les réseaux sociaux se sont bien produits dans la prison centrale de Luanda en mars 2012, et annoncé la suspension du directeur de l’établissement ainsi que de 15 autres personnes, surveillants et pompiers.

Diffusée sur internet en août, la vidéo montre les agents pénitentiaires et les pompiers passant à tabac un groupe de prisonniers pendant plusieurs minutes, les frappant avec des bâtons, notamment à la tête.

Les images avaient provoqué une vive émotion dans l’opinion publique, conduisant une vingtaine d?associations de défense des droits de l?homme à publier au début du mois un communiqué pour dénoncer le traitement « inhumain et cruel » en prison et les violences policières croissantes dans le pays.

La société civile angolaise et les organisations internationales dénoncent régulièrement la violence des forces de police en Angola, un pays en pleine reconstruction depuis la fin de la guerre civile en 2002 et gouverné depuis 34 ans d’une main très ferme par le président José Eduardo dos Santos.

Oeildafrique.com avec l’AFP


Tags assigned to this article:
Angola

Related Articles

Crise en Centrafrique : déploiement d’un contingent supplémentaire d’interposition

Un contingent supplémentaire de la Force multinationale d’Afrique centrale (FOMAC) va être déployé en Centrafrique, ont annoncé les ministres des

Congo: six accuses condamnes au procès du 4 mars

Au total six accusés du procès du 4 mars ont été condamnés, le 9 septembre par la Cour d’Appel de

Processus électoral en RDC: le président Kabila n’accepte pas les « injonctions » étrangères

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, a déclaré lundi à Kinshasa qu’il n’acceptait pas les « injonctions »

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*