Attaque en plein Bamako d’un véhicule de la MINUSMA

Attaque en plein Bamako d’un véhicule de la MINUSMA
Minusma

Image d’archives| La Mission de l’ONU au Mali (Minusma)

Selon un communiqué de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité au Mali (Minusma), ce matin, aux environs de 02h30, un homme armé a tenté de mettre le feu à un véhicule de la MINUSMA garé devant la résidence de plusieurs personnels militaires de la Mission dans le quartier du Faso Kanu à Bamako.

L’attaquant a tiré sur le gardien qui a été blessé, ainsi que sur les voitures de la MINUSMA garées, causant des dommages matériels.

Alertée, la Police Malienne s’est déployée sur les lieux avec la sécurité de la MINUSMA pour mener les investigations initiales. Une équipe de UNMAS, le service anti-mine de la MINUSMA, a été chargée de neutraliser deux grenades non explosées retrouvées sur place. Le gardien a été transporté à un hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

La MINUSMA condamne dans les termes les plus vigoureux cette attaque contre son personnel et ses biens, qui constitue un crime grave au regard du droit international. Elle appelle les autorités maliennes à tout mettre en œuvre pour identifier le responsable de cet acte et de le traduire en justice. La MINUSMA est disposée à assister les services compétents maliens à cet effet.

La MINUSMA rappelle que la responsabilité d’assurer la sécurité de son personnel, notamment à Bamako, incombe aux autorités maliennes.

Clarisse, depuis Bamako

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
attaquemaliMinusma

Related Articles

Sénégal: Hissène Habré présenté avant son procès au tribunal spécial

L’ex-président tchadien Hissène Habré a été présenté mercredi à Dakar au tribunal spécial devant le juger, pour un « interrogatoire d’identité »,

Mali: plusieurs morts dans l’affrontement entre arabes et touareg à Bordj

Des arabes et touareg se sont affrontés samedi à Bordj, une localité située à quelques 240 Km de la ville

Sénégal: l’opposante, Aïda Ndiongue relaxée après 18 mois de prison pour escroquerie

Une opposante sénégalaise, Aïda Ndiongue, qui était détenue depuis près de 18 mois pour escroquerie au détriment de l’Etat, a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*