« Avec Mbokani, le Barça n’aurait pas été éliminé par Chelsea »

« Avec Mbokani, le Barça n’aurait pas été éliminé par Chelsea »

Claude Leroy est un grand admirateur de Dieumerci Mbokani. Le sélectionneur de la République Démocratique du Congo s’est confié dans les colonnes de Sport/Foot Magazine sur la fin de saison remarquée de son protégé. Et il n’est pas avare en compliments.

Même si son absence ne s’est pas remarquée à Genk, Dieumerci Mbokani a été d’un précieux secours pour Anderlecht au cours des dernières rencontres. Les Congolais a prouvé qu’il était tout sauf un joueur fini. « Dieu appartient à la catégorie des attaquants comme George Weah, que j’ai lancé », déclare Claude Leroy, le sélectionneur du Congo qui connaît bien Dieumerci. « Il est un des attaquants les plus doués en Europe. Il peut vous rater des occasions mais ça veut dire qu’il s’en crée. Il a de la technique efficace, il va vite, il est puissant et il est courageux sur un terrain. Ses qualités peuvent l’amener dans n’importe quel championnat. Ils sont rares les avants aussi complets et avec autant de qualités. Le lendemain de l’élimination du Barça par Chelsea, j’ai dit à mon adjoint qu’avec Mbokani, les Blaugranas n’auraient jamais été éliminés. »

« Facile à diriger »
Un raccourci peut-être un peu fort mais qui démontre à quel point Claude Leroy croît en lui. D’autant qu’il pense que l’attaquant des Mauves n’a pas du tout l’image qu’on lui donne un peu trop souvent dans les médias. « Son caractère? En France, on l’a catalogué comme un joueur difficile de façon bien trop hâtive. Emettre un jugement de valeur sur une ou deux conneries, c’est ridicule. Pour ma part, j’estime que c’est quelqu’un de très facile à diriger. »

« Heureux à Bruxelles »
Signe de sa nouvelle maturité, il est parvenu à surmonter le drame qui l’a touché en début de saison. « Cette saison, il a traversé une nouvelle épreuve douloureuse avec la perte de son fils mais il a su la traverser grâce à son entourage familial et sportif. On sent qu’il est heureux à Bruxelles, c’est en tout cas le sentiment que j’ai eu après avoir déjeuné avec lui récemment. Il m’a semblé avoir mûri. »

7sur7.be

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
BruxellesfootRDCongo

Related Articles

CAN-2015 : un bon point pour le Sénégal

Le Sénégal a récolté un point qui le place aux portes des quarts de finale de la CAN-2015, face à

Mali: la suspension de la Fédération de football levée par la Fifa

La Fifa a levé samedi la suspension qui frappait la Fédération malienne de football (Femafoot) depuis le 16 mars, après

Fraude fiscale: Samuel Eto’o demande 15 millions d’euros à son ancien agent

On ne peut plus se fier à personne. Samuel Eto’o a décidé d’attaquer en justice Josep Maria Mesalles, son ancien

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*