Bénin: le gouvernement en croisade contre les faux médicaments

Bénin: le gouvernement en croisade contre les faux médicaments

faux médicaments au benin

Image d’archive

Plusieurs pays d’Afrique sont confrontés depuis quelques temps au phénomène de la vente des médicaments contrefaits qui sont souvent à la base de plusieurs maladies. Au Bénin, les autorités ont pris la mesure de la situation et ont décidé de partir en guerre contre la commercialisation des faux médicaments.

Cette campagne de lutte contre les faux médicaments se déroulera en collaboration avec plusieurs partenaires techniques et financiers qui interviennent dans le secteur de la santé au Bénin.

C’est au marché international de Dantokpa de Cotonou que le lancement de la campagne de lutte contre les faux médicaments en général et antipaludéens en particulier aura lieu jeudi 20 novembre prochain.

Le gouvernement béninois et ses partenaires techniques et financiers dans le secteur de la santé, notamment l’Agence Américaine pour le développement international (USAID), compte à travers cette opération, sensibiliser les populations sur l’effet néfaste de ces produits.

«Cette campagne vise à éveiller la conscience des populations béninoises sur les risques sanitaires liés à la consommation des faux médicaments et sur l’importance du rôle qu’elles peuvent jouer dans la dénonciation des réseaux de distribution de ces médicaments», explique le ministère béninois de la Santé.

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 200.000 décès pourraient être évités à travers le monde si les faux médicaments n’étaient pas frauduleusement mis sur le marché pharmaceutique.

L’OMS a également démontré que le trafic de commercialisation de médicaments contrefaits fait réaliser aux trafiquants un chiffre d’affaires annuel d’environ 32 milliards de dollars américains, soit près de 16.000 milliards de francs CFA, au détriment de la croissance économique, du bien-être social et de la réduction de la pauvreté dans les pays en développement.

Le trafic touche essentiellement les pays en développement dont les pays de l’Afrique de l’Ouest.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Bénin

Related Articles

Uemoa: Ouattara préconise « un centre régional anti-terroriste » de l’organisation

Pour la lutte contre le terrorisme dans l’espace de l’Union économique ouest-africaine (Uemoa), « il nous faut mettre en place un

Mali: L’opposition parlementaire s’acharne contre Moussa Mara avec une motion de censure

C’est l’heure de la protestation au niveau de l’opposition malienne. On dirait que les opposants maliens n’aiment pas la tête

Drame de Rogbané en Guinée: L’Etat relance la procédure judiciaire

  Le ministre guinéen de la justice a indiqué, jeudi, que la procédure d’information sur le drame de Rogbané, qui

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*