Bénin: grève jeudi des syndicats d’enseignants

Bénin: grève jeudi des syndicats d’enseignants
La ville de Cotonou - Image d’archive|DR

La ville de Cotonou – Image d’archive|DR

Le secteur de l’éducation n’est pas un long fleuve tranquille au Bénin. Un mois après la rentrée des classes, le secteur risque une paralysie dans les prochains jours. Le Front d’action des syndicats des trois ordres de l’enseignement du Bénin, notamment de la maternelle, du primaire et du secondaire, décide d’observer un grève d’avertissement de 48 heures, à compter de jeudi.

Cette grève qui est annoncée sera effective sur toute l’étendue du territoire national. Elle a pour objet d’exiger du gouvernement béninois, la satisfaction des revendications visant à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Le Front d’action des syndicats exige la signature sans délai des décrets portant statuts particuliers des personnels enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire général, technique et professionnel, la sédentarisation des enseignants vacataires expérimentés.

En outre,  les syndicats exigent du gouvernement béninois, le règlement de tous les problèmes liés au reversement, à la formation et au reclassement des enseignants concernés; le recrutement massif hors quota d’enseignants qualifiés pour juguler la grave pénurie au primaire. A ce stade de l’enseignement au Bénin, on note des classes sans maîtres et des multigrades sans mobiliers. Dans l’enseignement secondaire, le problème n’est pas reluisant. Les classes sont tout simplement pléthoriques.

Ces dernières années, le système éducatif béninois est confronté à des problèmes. Les mouvements sont régulièrement enregistrés pour le fait que les enseignants réclament de meilleures conditions de vie et de travail.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Bénin

Related Articles

Côte d’Ivoire : deux tués et plusieurs blessés dans une mutinerie dans la prison d’Abidjan

« Les détenus armés de kalachnikov ont attaqué entre 08H00 et 09H00 (GMT et locales) les postes des gardes pénitentiaires », a

Burkina Faso : les chefs coutumiers donnent leur aval à la mise en place du Sénat

Les chefs coutumiers burkinabé ont donné leur aval à la mise en place du Sénat. « Nous avons souhaité que le

Bénin : Un nouvel organe pour redynamiser la lutte contre la corruption

Le nouveau gouvernement béninois s’est déjà remis au travail. Plusieurs décisions ont commencé à être prises. Ainsi, l’équipe de Lionel

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*