Burkina Faso: Isaac Zida reste Premier ministre mais perd la Défense

Burkina Faso: Isaac Zida reste Premier ministre mais perd la Défense
Isaac Zida

Le Premier ministre burkinabé, Isaac Yacouba Zida|DR

Le Président de la transition burkinabè, Michel Kafando a décidé vendredi de maintenir Yacouba Isaac Zida à son poste de Premier ministre de la transition. En revanche, il lui a retiré le portefeuille de la Défense qui est désormais rattaché à la présidence.

Après avoir pris connaissance du contenu du rapport du Cadre de concertation de sages, Michel Kafando a décidé de mettre fin à la pagaille des militaires. L’homme veut rester le seul capitaine à bord du navire de la transition burkinabè.  La crise au sein de l’armée nationale, notamment du Régiment de la sécurité présidentielle (RSP) qui exigeait la démission de son numéro 2 de la tête du gouvernement a trouvé sa solution.

« J’ai décidé de maintenir le Premier ministre en poste. Je suis convaincu qu’à trois mois des élections, tout bouleversement à ce niveau ne ferait que perturber la saine préparation des élections avec pour risques majeurs d’allonger les délais de notre engagement à organiser le scrutin à bonne date », a déclaré Michel Kafando dans un discours radiotélévisé.

Quant au portefeuille de la défense, le président burkinabè a expliquer qu’il est rattaché à la présidence afin de régler les questions de dysfonctionnement et surtout de frustrations au niveau de l’Armée.

« Je le dis tout net, il n’est pas juste que pour des intérêts divergents, notre armée nationale dont la mission, c’esde protéger la paix au Burkina Faso, en vienne à être le perturbateur de la paix au Burkina Faso», a déploré M. Kafando.

Toujours dans la logique de régler la crise en cours entre l’armée et le colonel Zida, le président du Faso a décidé d’amputer le département de la sécurité du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité pour en faire un autre cabinet ministériel.

Par ailleurs, Michel Kafando a indiqué que le Burkina Faso se conformera à la dernière décision de la cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) qui le condamne, entre autres, pour violation du droit de participation aux élections.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Burkina FasoIsaac Zida

Related Articles

Mali: Des partisans du MNLA continuent la barbarie à Kidal en saccageant des bâtiments publics

Certains partisans du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) continuent de faire de la ville de Kidal, une

Bénin Affaire Patrice Talon: une expertise française confirme celle du FBI

Plusieurs éléments déposés ces derniers jours par l’Etat béninois pourraient convaincre la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris

Mali: Sanogo, auteur du putsch de 2012, ne dirige plus la réforme de l’armée

Le meneur du coup d’Etat du 22 mars 2012 au Mali, Amadou Sanogo récemment promu général, n’est plus le chef

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*