Cameroun : 7 morts dans des affrontements entre l’armée et les combattants de Boko haram

Cameroun : 7 morts dans des affrontements entre l’armée et les combattants de Boko haram

Boko Haram

Des islamistes du groupe Boko Haram (Image d’archives)

La Secte islamiste nigériane Boko Haram tente d’élargir son champ d’opération. Ainsi, des combattants de Boko Haram se sont infiltrés dimanche dans la région de l’Extrême Nord du Cameroun à travers la frontière poreuse entre les deux pays. Cette infiltration a donné lieu à des affrontements avec des militaires camerounais. Les échanges de tirs  entre l’armée camerounaise et les islamistes ont fait sept morts.

Les combattants islamistes sont entrés dans un village situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Fotokol dans l’Extrême Nord du Cameroun qui fait frontière avec le Nigeria. Il s’agissait d’une trentaine de combattants Boko Haram que l’armée camerounaise a affrontés. Lourdement armés, les combattants islamistes ont profité de la porosité de la frontière entre le Nigéria et le Cameroun pour s’infiltrer dans la région de l’extrême Nord du pays de Paul Biya, a précisé Mey Aly, un responsable d’une ONG locale. Bilan de ces affrontements est lourd : 1 mort du côté de l’armée camerounaise et 6 combattants de Boko haram tués. Deux autres combattants des fous de Dieu du Nigéria ont été capturés.

Les autorités camerounaises avaient décidé de commun accord avec leurs homologues nigérians, de fermer partiellement la frontière entre les deux pays pour tenter de bloquer les déplacements des mouvements des islamistes de Boko Haram.

Le pays de Goodluck Jonathan, dépassé par les attaques répétées de Boko haram dans le nord du pays malgré l’offensive lancée fin mai 2013, a récemment appelé les pays voisins à l’aider à venir à bout de la secte islamiste dont un camp d’entraînement à la manipulation des armes lourdes a été découvert il y a quelques jours au Niger.

Depuis l’accentuation de la crise politique au sein du parti au pouvoir par rapport à la prochaine candidature du Président Goodluck Jonathan pour un 2e mandat à la tête du pays, les islamistes de Boko haram, ne cessent de multiplier les attaques punitives contre des villages du Nord. La dernière attaque en date est celle du week-end qui a fait au moins 114 morts dans la ville de Maiduguri samedi et dans le village de Mafa.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Boko HaramCameroun

Related Articles

Littérature : « La saison de l’ombre » offre le prix Femina à la Camerounaise Léonora Miano

Le « Prix Femina », un prix littéraire qui récompense chaque année une œuvre de langue française écrite en prose ou en

Justice: les états généraux de la justice en RDC recommandent la lutte l’impunité

Les états généraux de la justice qui se sont clôturés samedi à Kinshasa ont notamment recommandé de lutter contre toutes les formes d’impunité en République démocratique du Congo et que la justice soit accessible à tous.

Tchad: remaniement du gouvernement axé sur la sécurité publique

Le Premier ministre tchadien, Kalzeube Pahimi Deubet, a procédé à un remaniement ministériel marqué par le retour d’un conseiller du

3c ommentaires

Espace commentaire
  1. ouSS
    ouSS 4 mars, 2014, 20:30

    C EST FAUX IL N YA ACUNE PRESENCE DE BOKO HARAM AU NIGER ET ENCORE MOINS UN CAMP D ENTRAINEMENT

    Répondre à ce commentaire
  2. Le Bon Tachini
    Le Bon Tachini 5 mars, 2014, 09:10

    Je l’avais deja dit et je le repete,une solution adequate a l’echelle mondiale doit-etre trouvee pour resoudre le probleme Boko Haram.Cette organisation seme le desordre et la desolation au Nigeria et aux alentours.Pour moi,le Nigeria est depasse par ce probleme et n’arrive pas a trouver une solution.De ce fait,le Nigeria a besoin d’une aide internationale pour decoudre avec le Boko Harem.

    Répondre à ce commentaire
  3. enoussa danladi
    enoussa danladi 8 mars, 2014, 04:46

    lorsque cela ne concerne pas le wold trade center,la communauté internationale est muette.les actions de boko haram est une forme de terrorisme pire que d’autres;alors les états unis et leurs soit disant alliés dénommés ci dessus,par le biais de son bouclier permanent(ONU) doivent vite se mouvoir pour trouver une solution draconienne face à cette menace qui à long terme pourra constituer un danger réel pour ses propres ressortissants.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*