Cancer du col de l’utérus : 5000 enfants congolais vaccinés en avril

Cancer du col de l’utérus : 5000 enfants congolais vaccinés en avril

Près de 5000 enfants seront vaccinés, en avril prochain à Oyo (400 kilomètres au nord de Brazzaville) contre le Virus Papilloma Humain (HPV), agent pathogène du cancer du col de l’utérus, a annoncé jeudi au cours d’une interview, le Président de la nouvelle association dénommée ‘’Solidarité Cancer’’, le Pr Jean Bernard Nkoua Mbon.

Cette vaccination, la toute première au Congo, concerne notamment les filles dont la tranche d’âge varie entre 9 et 13 ans et qui sont non encore actives dans la vie sexuelle, a précisé le Pr Nkoua Mbon, soulignant que le sexe féminin est le plus exposé à un certain nombre de cancer.

Cette opération, a-t-il dit, va s’étendre à Mossendjo, Mouyondzi (au sud du pays) et Ouesso (au nord Congo), ensuite suivra l’étape de l’évaluation, dont les conclusions seront remises au ministère de la Santé pour voir dans quelle mesure elle pourrait intégrer ce programme de vaccination.

Sur ce, le Pr Nkoua Mbon qui est le chef de service en carcinologie, au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHUB), a souligné la nécessité de jouer sur la prévention. ‘’Je pratique la cancérologie médicale depuis 30 ans et, nous avons très peu de résultats probants », a-t-il avoué.

Au cours d’une enquête menée récemment au CHUB, le registraire de cette structure hospitalier, Gerard Ibara, a fait savoir qu’environ 60% des femmes sont atteintes du cancer du sein, après celui du col de l’utérus avoisinant 25 à 30%.

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congosanté

Related Articles

A Brazzaville, des comédiens dénoncent les maux de l’Afrique par le rire

Comédiens et humoristes africains se sont retrouvés au 5e festival du Rire Tuseo (Rires, en Kongo, une langue parlée dans le sud

Les détracteurs de la CPI protègent les criminels, dit la procureur

La procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda a accusé mardi ceux qui critiquaient la CPI de vouloir

Burundi : Illuminata Ndabahagamye, un second membre de la CENI démissionne

Illuminata Ndabahagamye, membre de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burundi a, elle aussi, pris la poudre d’escampette ce

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*