CEDEAO : vers la création d’une monnaie unique à l’horizon 2020

CEDEAO : vers la création d’une monnaie unique à l’horizon 2020

Ouverte depuis jeudi dernier à Accra, la 44 eme réunion des gouverneurs de l’ensemble des banques centrales de l’Afrique de l’ouest travaille à la création d’une monnaie unique d’ici à l’horizon 2020, et ce « conformément à la volonté des chefs d’Etats ».

« Les gouverneurs des banques centrales se réunissent pour faire le point des différentes actions qui ont été inscrites dans la feuille de route décidée par les Chefs d’Etat pour parvenir à ladite intégration. Je rappelle que les objectifs fixés par les Chefs d’État, c’est qu’en 2015, la Zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO) – qui regroupe les États de la CEDEAO non membres de l’UEMOA – doit être intégrée et avoir une monnaie unique au même titre que la zone UEMOA qui a déjà une monnaie unique et une banque centrale unique. Ensuite, à l’horizon 2020, les deux institutions à savoir l’UEMOA et la ZMAO doivent fusionner pour avoir la monnaie unique de la CEDEAO qui est l’objectif final à atteindre », a indiqué le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné, président du Comité des gouverneurs des banques de la sous-région.

Ainsi les banques centrales de l’espace CEDEAO, mènent les réflexions idoines dans l’optique d’offrir à la sous région sa première monnaie commune. Pendant longtemps, la volonté de voir une monnaie unique dans l’espace CEDEAO est demeurée une vue de l’esprit. Sa matérialisation qui correspond à une réalité, permettra dans un futur proche l’intégration des économies de la sous région, mais au delà de l’Afrique. Les Etats membres, pourront en effet profiter de toutes les économies d’échelles et de tout le potentiel dont dispose la sous-région pour avoir une croissance beaucoup plus rapide et pour une amélioration plus sensible et importante du niveau de vie des populations.

Optimiste quant à franchir les obstacles qui pourraient subsister, M. Tiémoko s’est voulu on ne peut plus rassurant. « J’y crois, comme je l’ai dit, c’est même une nécessité à terme. Je l’ai dit dans mon discours de présentation que ce n’est pas seulement une vue mais une vision. Il faut que les opérations pratiques soient menées pour arriver à faire converger les économies et parvenir à la création d’une monnaie commune », s’est il exprimé. L’intégration des économies de la sous région est donc sur les rails. La communauté de l’Afrique de l’ouest, c’est 15 Etats avec une population estimée à 350 millions d’habitants à ce jour. Huit de ces pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal) ont en partage le franc CFA. Tandis que sept autres (Nigeria, Ghana, Guinée-Conakry, Liberia, Sierra Leone, Gambie, Cap-Vert) autres ont individuellement une monnaie. Réussir à procéder à la fusion de ces économies serait un atout pour la prospérité des affaires dans cette partie de l’Afrique.

Cette monnaie unique ferra à n’en point douter, définitivement sauter le verrou des frontières à l’intérieur de la CEDEAO. A terme, l’Afrique pour devenir forte devra fédérer toutes ces organisations économiques sous régionales afin d’être la vraie Union africaine.

Jonas Saraka
Abidjan-Oeildafrique.com

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.


Related Articles

Gambie: Jammeh lance la traque de présumés sorciers

Ce sont des faits rocambolesques qui se déroulent en Gambie depuis une semaine. Des habitants du village de Kamfenda sont

Le bourreau de Tombouctou, Al Faqi Al Mahdi se confond en excuses devant la CPI

L’ancien chef de la brigade islamique des mœurs d’Ansar Dine à Tombouctou, Ahmed Al Faqi Al Mahdi a plaidé coupable,

Sénégal: c’est la guerre entre Vica et le groupe Dangote

C’est parti pour un combat judiciaire sans merci entre le groupe français Vicat et l’Etat du Sénégal. En effet, le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*