Claudy Siar mène une grève de la faim pour sauver Tropiques FM

Claudy Siar mène une grève de la faim pour sauver Tropiques FM
Claudy Siar dans les couloirs de la radio Tropiques FM. 11/mai 2015.

Claudy Siar dans les couloirs de la radio Tropiques FM. 11/mai 2015. © Oeil d’Afrique

Mais que se passe t-il à Tropiques FM? Depuis six jours, son fondateur, Claudy Siar fait une grève de la faim dans le but de retrouver son poste de gérant qu’il avait quittée pendant 14 mois pour devenir délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outremer auprès de Nicolas Sarkozy.

Ce lundi midi, il y a foule au sizième étage de l’immeuble qui abrite « la radio Communautaire, censée représenter l’Outre-mer. » On se bouscule pour voir et apporter un soutien morale à Claudy Siar. L’homme des médias parait affaibli mais « refuse de se laisser faire » et jure vouloir « continuer le combat jusqu’au bout.« 

Après de longues minutes d’attentes l’animateur vedette de l’émission Couleurs Tropicales sur RFI vient vers nous. Les explications peuvent commencer.

L’affaire remonte à la nomination de Claudy Siar par l’ancien Président Français, Nicolas Sarkozy, au poste de délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outremer. Le risque de conflit d’intérêts étant possible, le créateur de Tropiques FM avait décidé de quitter la tête de la station et céder la gérance de la radio au troisième actionnaire, Stéphane Mouangué.

Mais, une fois la parenthèse ministérielle finie. Claudy essuie un refus de la part de son partenaire qui refuse de lui rendre son fauteuil. Fin aout 2014, Claudy Siar et Patrick Lemure, l’autre associé, déposent plainte pour abus de biens sociaux, fausse gérance, cogérance de faite, licenciement abusif sur plusieurs membres du personnels.

En décembre dernier, alors qu’ils souhaitaient qu’un administrateur soit nommé, « afin d’apaiser les esprits« , le tribunal les avaient débouté de leur demande.

« Tropiques FM est une radio communautaire qui ne respecte plus son cahier des charges. »

L’expertise du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a constaté des manquements qui ne remettent pas en cause la fréquence. Ce que conteste bien sûr Claudy. L’exemple du non traitement des commémoration de l’abolition de l’esclavage est une autre preuve que brandit le fondateur de la radio.

« Je ne cherche pas à reprendre la gestion de la radio. »

Pas de médiateur, ni d’administrateur afin d’aider à sortir de la crise. Les associés n’envisagent plus la possibilité de collaborer ensemble. Avant, cette rencontre la direction de Tropiques FM avait décidé de poser des cadenas sur la porte des toilettes situés dans le couloir de l’étage afin d’empêcher Claudy Siar de les utiliser. Mais le syndic du bâtiment en a décidé autrement.

Le serrurier bloquant les portes des toilettes. Photos: Juliette Fievet

Le serrurier bloquant les portes des toilettes. Photos: Juliette Fievet

Une photo que la direction de Tropiques Fm a posté  sur instagram. Photos: Juliette Fievet

Une photo que la direction de Tropiques Fm a posté sur instagram. Photos: Juliette Fievet

« Je te vend mes parts … 5 millions d’euros. »

La sortie de crise peut être financière. Mais pour cela, il faudrait que les associés d’hier trouvent un accord. Le plus dur est de determiner la valeur des parts des uns et des autres.

Du côté de Stéphane Mouangué, dans une interview accordée au Parisien.fr, il dément formellement les accusations de Claudy Siar « Lorsque j’ai repris la gérance en 2012, je n’ai pas voulu lui rendre son poste, pour ne pas mettre à terre tous mes efforts, commente-t-il. Et je suis actionnaire majoritaire, c’est ma décision. La radio fonctionne bien mieux sans lui ! » Accusant Claudy Siar d’être manipulateur, il espère que le fondateur « sera raisonnable » : « Il n’a pas le droit de faire ainsi du chantage ».

___________
Roger Musandji

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
Claudy SiarGrève de la faimTropiques FM

Related Articles

Le pape François: la liberté d’expression ne donne pas le droit d’insulter la foi d’autrui

Le pape François a estimé jeudi que la liberté d’expression était un droit fondamental mais qui n’autorisait pas à insulter

Belgique : Gisèle Mandaila va porter plainte pour violence policière suite à un incident dans un avion samedi

L’expulsion d’une jeune femme qui se serait déroulée dans « des conditions inhumaines a été à l’origine d’une altercation entre la

Le pape François dénonce l’esclavage moderne

Le pape François a dénoncé dimanche dans son premier message pascal « le sang versé » en Syrie et en Afrique, et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*