Commission de l’UEMOA: le Niger prend la présidence, Macky Sall s’incline devant Mahamadou Issoufou

Uemoa

Le sommet extraordinaire de l’Uemoa s’est déroulé lundi à Abidjan. Il a permis au Niger qui prend la présidence de l’institution sous-régionale, d’infliger une nouvelle défaite au Sénégal.

Le sommet extraordinaire de l’Uemoa s’est déroulé lundi à Abidjan. Il a permis au Niger qui prend la présidence de l’institution sous-régionale, d’infliger une nouvelle défaite au Sénégal.

Le président Macky Sall n’avait pas l’intention d’essuyer une nouvelle défaite au sommet extraordinaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), qui s’est déroulé, hier, à Abidjan en Côte d’Ivoire. Pour cette raison, après la démission du Sénégalais Hadjibou Soumaré, désormais ex-président de la Commission de l’Uemoa, le chef de l’Etat avait insisté dans un courrier adressé à son homologue ivoirien pour que son candidat, Abdoulaye Diop soit porté à la tête de l’instance. Surtout que la gifle administrée au Sénégal, en janvier dernier, lors du sommet d’Addis-Abeba lors duquel, le candidat du Sénégal a perdu la présidence de la commission de l’Union africaine, n’a pas encore fini de se cicatriser. Malgré une cinquantaine de missions envoyées auprès de plusieurs chefs d’Etat africains, Abdoulaye Bathily avait été laminé. Et pour justifier cette débâcle, le Sénégal avait accusé ses voisins de l’avoir lâché en pleine tempête.

Sous l’ère Macky Sall, la diplomatie sénégalaise semble être une fanfaronnade. Et la réussite des autorités sénégalaise à attendre jusqu’en 2021 pour présider la commission de l’Uemoa n’est qu’une nouvelle défaite du président Macky Sall dans la conduite de la diplomatie du pays.

De son côté, le président nigérien Issoufou Mahamadou a fait de la diplomatie d’avant-garde. Résultat, elle vient de porter ses fruits. L’actuel homme fort du Niger habitué des dossiers diplomaties complexes a fait peser de tout son poids, en vertu d’un acte signé en juillet 2011 lors d’une conférence des chefs d’État de l’Uemao, pour permettre à son compatriote Abdallah Boureima de prendre les destinées de la commission de l’instance sous-régionale devant le Sénégal.

Issoufou Mahamadou a donc le vent en poupe. Pilier dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, il continue à faire rayonner le Niger à travers la présidence de la commission de l’Uemoa. Il ruine ainsi l’espoir de Mackly Sall de reprendre du poil de la bête dans la sphère diplomatique. Et le Sénégal doit garder son mal en patience jusqu’en 2021 pour se vautrer dans le canapé de l’instance économique.  Avec ce nouvel échec, les dirigeants sénégalais doivent comprendre que la diplomatie est un art subtil qui tolère difficilement la fanfaronnade.

Abdallah Boureima était Commissaire chargé des Politiques économiques et de la fiscalité à l’Uemoa et ancien ministre de l’Economie et des Finances du Niger.

©OEILDAFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
macky sallMahamadou IssoufouNigerUemoa

Related Articles

Guinée: le principal opposant, Cellou Dalein Diallo, en piste pour la présidentielle

Le principal opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, a été désigné samedi candidat à la présidentielle d’octobre par son parti, après

Référendum au Sénégal: d’énormes couacs, un petit «Oui» se dessine

Les Sénégalais ont voté ce dimanche 20 mars pour se prononcer sur une réforme de la Constitution portant sur 15

Alpha Barry : «Au Burkina, les agitations sociales ne facilitent pas la relance économique »

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry a représenté le président Roch Marc Christian Kaboré à la 3e édition

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Mooh
    Mooh 12 avril, 2017, 12:08

    Ça n’a jamais été 1defaite deplomatk,au contraire c’est le respect de celle ci qui a été fait ,Wade l’avait signé ndonc c’était très difficile pr maky
    de changé ceci .mais linportance ici est kil a bien
    battu pr reprendre cette poste définitivement dès 2o21.bravo maky ici le le pds taplodi.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*