Conflit-israélo-palestinien : Ban Ki-moon s’inquiète de la situation dans la bande de Gaza

Conflit-israélo-palestinien : Ban Ki-moon s’inquiète de la situation dans la bande de Gaza

Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon

Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, semble très inquiet de la situation actuelle du conflit israélo-palestinien. En effet, selon le premier chef des Nations-Unies, « la situation de plus en plus dangereuse  marquée par une escalade de la violence ».

Toutefois, ajoute celui qui est à la tête de l’organisation la plus puissante du monde, Nations-Unies, « même si je me félicite de la libération de prisonniers par Israël dans le cadre de l’accord de reprise des pourparlers, les activités de colonisation dans le territoire palestinien occupé se poursuivent, ce qui demeure extrêmement préoccupant ».
S’alarmant dans un message rendu public, Ban Ki-moon estime que, « l’annonce de la construction de plusieurs milliers de nouveaux logements n’est pas compatible avec l’objectif d’une solution à deux États et risque de faire échouer les négociations ».

« Les colonies de peuplement violent les dispositions du droit international et constituent un obstacle à la paix. Les activités d’implantation de telles colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est doivent cesser. La communauté internationale n’admettra aucune mesure laissant préjuger de questions relatives au statut final », a-t-il insisté.
Par ailleurs, précise-t-il, « les Palestiniens continuent d’être déplacés du fait de la démolition de leurs habitations dans la Zone C de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est ».

« La situation à Jérusalem-Est est particulièrement préoccupante, car pour cette seule année, près de 100 structures ont été démolies, déplaçant 300 personnes », a-t-il déploré dans son message.

En outre, il estime que, « des centaines de Palestiniens sont en situation de risque étant donné que leurs maisons ont été bâties sans permis de construire israéliens […] ».
« Je rappelle à Israël qu’il a pour obligation de protéger la population sous occupation », a-t-il ajouté.

Très inquiet de la situation qui prévaut dans la bande de Gaza, Ban Ki-moon a, une fois de plus, « condamné tous les tirs de roquettes en direction d’Israël ainsi que la construction par des militants de tunnels débouchant dans ce pays ».

« Depuis la récente découverte d’un de ces tunnels, a-t-il fait observer, Israël a suspendu tout transfert de matériel de construction à Gaza, y compris pour des projets humanitaires », s’est-il s’offusque.

Poursuivant, il indique, « même si je comprends les préoccupations légitimes d’Israël en matière de sécurité, je lui demande instamment de veiller à faire en sorte que les besoins de la population civile de Gaza soient satisfaits ».

Dans son message, il soutient, « l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), essentiel à la survie de millions de Palestiniens à Gaza, en Cisjordanie et dans la région, continue de se heurter à de graves difficultés financières ».

« Une solution à deux États est impossible sans une unité palestinienne constituée sur la base des engagements pris par l’Organisation de libération de la Palestine et des positions arrêtées dans le cadre de l’Initiative de paix arabe », affirme-t-il. et de préciser, « le but est clair, obtenir la fin de l’occupation commencée en 1967 et la création d’un État de Palestine souverain, indépendant et viable sur la base des frontières de 1967, aux côtés d’un État d’Israël où la sécurité est assurée ».

Pour conclure, il note, « Jérusalem doit, à l’issue de négociations, être proclamée capitale des deux États, et des arrangements acceptables pour toutes les parties doivent être trouvés pour les Lieux saints ainsi que pour les millions de réfugiés palestiniens dans toute la région ».

Adama  COULIBALY
Dakar –Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
Conflitisraélo-palestinienonu

Related Articles

Francophonie : La course à la succession d’Abdou Diouf est très disputée

En fin du mois de Novembre, l’actuel secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, Abdou Diouf, quittera ses fonctions.

La Mecque: la folie des « selfies » saisit les pèlerins

La mode des selfies, qui fait rage sur les réseaux sociaux, n’épargne par le grand pèlerinage annuel de La Mecque,

Ultimatum aux clandestins ivoiriens pour quitter Israël

JERUSALEM – Le ministre israélien de l`Intérieur, Elie Yishaï, a adressé jeudi un ultimatum aux immigrés clandestins originaires de Côte

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*