Congo-Brazza: Edgard Nguesso, le neveu du Président Nguesso, se paie à l’année une suite à 4 millions d’euros.

 

Edgard Nguesso, colonel de l'armée et Directeur du domaine présidentielle au Congo Brazza

Edgard Nguesso, colonel de l’armée et Directeur du domaine présidentielle au Congo Brazza

Dans la liste des prétendants à la succession du Président Congolais Denis Sassou Nguesso, le nom d’Edgard Nguesso figure en bonne position. Mais le neveu du Président, colonel de l’armée et Directeur du domaine présidentielle nourri des inquiétudes tant son train de vie pose questions. 

Dans la capitale française, M. Edgard Nguesso fréquente les belles places. Une suite serait selon plusieurs indiscrétions louée à l’année pour le bien être du neveu du Président Congolais. En effet, c’est la « Réserve Paris » qui est depuis la nouvelle adresse de M. Edgard Nguesso. Ce palace parisien facture près de 4 millions d’Euros  la suite occupé par le Directeur du domaine présidentielle lors de ses séjours à Paris ( 11 000 euros la nuitée hors frais annexes). 

Une vie de milliardaires jet-setteurs digne de ces nouveaux riches qui ne savent plus que la pauvreté existe à quelques pas de chez eux. Selon les factures que Œil d’Afrique a pu consulter, M. Edgard Nguesso s’acquitte également à l’année des frais de parking pour ses voitures parisiennes (Une Ferrari et une Mercedes classe S), le tout pour la somme de 15 000 euros. 

Du côté des détracteurs de l’homme fort du domaine présidentielle les attaques fusent: « Pensez-vous que cet homme mérite de succéder au Président Denis Sassou? Regardez comment il s’y prend avec l’argent de la République. Ça lui brule les mains. Il dépense comme si les caisses de l’Etat ne peuvent se vider. » 

Mais, pour le clan Edgard Nguesso, il y a confusion entre sa personne et les biens de l’Etat. « M. Edgard Ngeusso n’a pas à se justifier publiquement de ces accusations. Mais laissez-moi vous dire que l’argent d’un homme ne peut être confondu avec celui de l’Etat. Edgard Nguesso gagne honnêtement sa vie comme l’ensemble des Congolais. »  

Cette guerre de succession semble oublier un point important, l’avenir d’un pays et d’un peuple trop longtemps mis à l’écart de la manne financière que génère le sous-sol national. 

Œil d’Afrique 


Related Articles

Congo – France : Comment le général Norbert Dabira a failli se jeter dans la gueule du loup

Haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, ancien inspecteur général des F.A.C (Forces armées congolaises) et de la gendarmerie nationale, le

Jean Edouard SATHOUD, ancien vice-gouverneur de la BEAC : « Il est temps de contrecarrer le régime de Sassou N’guesso ».

Actuel Président d’Honneur des Assises Nationales du Congo, une plate-forme de l’opposition congolaise à Paris, Jean Edouard SATHOUD, 77 ans,

Brazzaville expulse un ex communicant de l’ambassade française pour conspiration

Employé à l’ambassade française à Brazzaville entre 2011 et 2013, Jérémy Filippi avait pour mission, entre autres, de rencontrer des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*