Congo Brazzaville : Les avocats de Ntsourou dénoncent la procédure judicaire du dossier Mpila

Congo Brazzaville : Les avocats de Ntsourou dénoncent la procédure judicaire du dossier Mpila

Le Colonel Marcel Ntsourou

Le Colonel Marcel Ntsourou

Les avocats du colonel Marcel Ntsourou, arrêté le 16 décembre dernier après des combats à son domicile entre ses partisans et les forces armées, dénoncent la manière dont l’ancien officier de l’armée congolaise est traité. En effet, le colonel Ntsourou, ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité, a été dégradé puis radié de l’armée et reste détenu à Brazzaville. L’ancien officier a été condamné à sursis dans l’affaire de l’explosion de Mpila.

L’ancien responsable des Services de renseignement congolais est presque détenu au secret et ses avocats dénoncent une affaire politique savamment bloquée par la justice et l’administration pénitentiaire. Du coup, les trois avocats de Marcel Ntsourou et le procureur, n’arrivent pas à s’entendre sur la conduite à tenir. D’aucuns qualifient le contact entre les deux parties de dialogue de sourds.

« Je peux vous dire qu’on en est à la case départ. Nous pensons honnêtement que ce blocage est fait à dessein. Et que c’est purement politique parce qu’on ne peut pas comprendre qu’un procureur de la République fasse une procédure de crime flagrant et conserve la procédure juste après le premier interrogatoire. C’est le b.a.-ba du métier de magistrat », a déclaré Me Malonga.

Suite à l’arrestation du Colonel après les affrontements de décembre à son domicile, le procureur de la république a qualifié les faits reprochés à l’officier de l’armée comme un crime flagrant. Ce que dénoncent les avocats qui relèvent l’incompétence du procureur dans ce cas. Pour eux, l’affaire doit être renvoyée à la Cour d’appel si tant est que le fait reproché à Marcel Ntsourou est un crime grave. De ce fait, ils ont décidé de boycotter les interrogatoires.

Aussi, il n’est presque pas possible de rendre visite à l’ex colonel qui est carrément détenu au secret. Ce qui empêche ses avocats de voir. Ceux-ci dénoncent les agitations  de l’administration pénitentiaire qui leur a interdit rait l’accès à la prison. Me Nkounkou, l’un des avocats affirme avoir été menacé de mort par un surveillant lundi dernier. L’avocat a promis porter plainte contre le surveillant.

Du côté de la justice, on balaie tout simplement du revers de la main, les accusations de la défense de l’ancien officier. Le procureur de la République va jusqu’à parler de fausses accusations et évoque une mauvaise interprétation de la loi pour nuire et intoxiquer les médias.

Rappelons que l’affaire de l’explosion du dépôt de munitions de Mpila en mars 2013 et avait fait près de 300 morts. Le Colonel Ntsourou n’a pas apprécié sa condamnation dans le dossier alors que son supérieur a été acquitté. Depuis lors, l’officier est en froid avec le régime de Denis Sassou Nguesso qu’il accuse de l’avoir laissé tomber.

© Oeildafrique.com

 

 


Tags assigned to this article:
congojusticeNtsourou

Related Articles

Congo-Brazza: Vives échanges sur Twitter entre le Ministre de la communication Thierry Moungalla et Louis Aliot du Front National

L’entente entre certains dirigeants Africains et le Front National de Marine Le Pen bâterait-elle déjà de l’aille? A en croire les échanges

Congo Brazzaville : plus d’une centaine de formation politique favorable au changement de la constitution

Cinq jours seulement après que 45 partis de l’opposition se soient mis ensemble pour une démarche contre le changement de

Tchad: Les autorités pénalisent l’homosexualité dans le Code pénal, la FIDH condamne

  Le gouvernement tchadien vient d’adopter au Conseil des ministres, un nouveau code pénal qui contient deux principaux changements notamment

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*