Côte d’Ivoire: La clôture des dossiers de candidature aux élections municipales et régionales sans le FPI

Côte d’Ivoire: La clôture des dossiers de candidature aux élections municipales et régionales sans le FPI

La commission chargée des élections en Côte d’Ivoire a clôturé ce mardi 06 mars la réception des dossiers de candidature pour les prochaines élections municipales et régionales couplées du 21 avril prochaines.

Ouvert le 20 février dernier la période de dépôt pour les futures élections locales s’est refermée sans le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo qui avait décidé de boycotter les législatives. Le Front Populaire Ivoirien (FPI ex Parti au pouvoir) avait dimanche demandé un report des élections, estimant « brutale, unilatérale et méprisante » la fixation de la date par le gouvernement.

Le FPI qui a entamé un dialogue direct avec le gouvernement se dit prêt à participer aux élections locales si celui-ci satisfait à ces préoccupations « majeures » qui tiennent à « la réconciliation au sommet, à l’amnistie générale, à la réforme de la CEI, à la sécurité, au report des élections et à la fixation d’une date consensuelle et opportune ».

L’appel du Front Populaire Ivoirien semble ne pas être entendu par le pouvoir en place qui a décidé d’aller au bout du processus électoral et surtout après un premier report de ces élections. Les préoccupations du principal parti d’opposition constituent des points d’achoppement dans « un dialogue direct » entamé avec le gouvernement depuis janvier. Le FPI se dit prêt à participer aux futures élections locales si le gouvernement consent à ces préoccupations « majeures » qui sont entre autres « la réconciliation au sommet, l’amnistie générale, la réforme de la CEI, la sécurité, le report des élections et à la fixation d’une date consensuelle et opportune ». En tout cas si ce débat sourd continu c’est sûr que les maires éluent depuis plus d’une dizaine d’années ne sera pas changé de sitôt.

 

Fulbert KOFFI
Abidjan/ODA


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireéléctionslégislative

Related Articles

Blaise Compaoré: «La demande d’exhumation de Thomas Sankara m’a étonné»

Présent au sommet USA-Afrique qui réunit une cinquantaine de dirigeants africains à Washington, le chef d’état burkinabè, s’est dit surpris

Mali : des élections souhaitables et possibles en juillet, selon Fabius

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, en visite de quelques heures à Bamako, a estimé vendredi « souhaitable

Mali: La capitale malienne en alerte maximum

Bamako, la capitale malienne, est depuis le week-end dernier sous alerte maximum. Ainsi, les forces de sécurité ont renforcé leur

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Laisser un commentaire