Côte d’Ivoire: Lambert Coulibaly, Directeur financier de Soro meurt dans un tragique accident

Lambert Coulibaly, directeur administratif et financier (Daf) de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Lambert Coulibaly, directeur administratif et financier (Daf) de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

L’année 2017 débute avec une triste nouvelle pour la Côte d’Ivoire et la grande famille de l’Assemblée Nationale ivoirien. En effet, dans la nuit du 2 au 3 janvier, le directeur administratif et financier (Daf) de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Lambert Coulibaly et de sa fille ont succombé à leurs blessures suite à un accident de la route.

Un accident tragique survenu sur l’autoroute du Nord du pays. Monsieur Coulibaly était le commissaire général du Tchologo, dont est originaire le Président Guillaume Soro et fils de la région.  

Un véritable coup dur pour  le Président Guillaume Soro pour l’attachement des relations de proximité inoxydable qu’entretenaient les deux hommes.

Lambert Coulibaly était le maillon incontournable du dispositif de Guillaume Soro. Après, Lamine Sanogo, Me Faky konaté, Guillaume Soro perd encore l’un de ses plus fidèles collaborateurs.

La rédaction d’Oeil d’Afrique présente ses condoléances au président du Parlement ivoirien et à la famille du disparu.

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoire

Related Articles

Mali/combats dans le Nord: deux soldats blessés, dix rebelles tués

Deux soldats maliens ont été blessés et dix hommes tués dans les rangs du Mouvement national de libération de l’Azawad

Côte d’Ivoire : perpétuité requis contre Séka Yapo, ex-officier de Laurent Gbagbo

Le parquet militaire a requis lundi quinze ans de prison pour le Commandant Jean Noël Abehi et la prison à

Centrafrique: Signature du 1er accord de cessez-le-feu entre rebelles séléka et anti-balaka

Rebelles séléka et anti-balaka de Centrafrique ont signé mercredi soir à Brazzaville un accord de cessez-le-feu, le premier après huit

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*