Côte d’Ivoire : « Un potentiel de croissance élevé » selon l’agence Moody’s

Côte d’Ivoire : « Un potentiel de croissance élevé » selon l’agence Moody’s

Moody’s

C’est la première fois qu’une agence de notation internationale se penche sur la Côte d’Ivoire. Mardi, l’institution américaine Moody’s lui a attribué la note souveraine de « B1 » avec perspectives stables.

La nouvelle est tombée dans un communiqué. L’une des plus influentes agences de notation financière, Moody’s, a indiqué mardi avoir attribué la note souveraine « B1 » à la Côte d’Ivoire. L’établissement a salué « le retour à la stabilité politique, des paramètres budgétaires solides » et « la diversification croissante de l’économie ivoirienne ». Moody’s félicite également le pays de Ouattara pour son « potentiel de croissance élevé, un des éléments les plus déterminants dans l’évaluation de la solvabilité de la Côte d’Ivoire ». Les perspectives de développement sont stables dans le pays, grâce à des actions gouvernementales relativement efficaces selon Moody’s.

[sws_widget_9]

« Le gouvernement ivoirien a instauré une série de mesures destinées à relancer le secteur privé en créant notamment un tribunal de commerce, en encourageant les prêts aux petites et moyennes entreprises et en privatisant les dernières entreprises d’État », précise l’agence dans le communiqué.

Tout cela, ajouté à une croissance annuelle moyenne de 9%, explique la perspective positive de la note attribuée par Moody’s à la Côte d’Ivoire. Cette note souveraine est cependant nuancée par quelques bémols. La faiblesse du revenu par habitant (1.819 dollars en parité de pouvoir d’achat) ainsi que des lacunes observées en terme de gouvernance et de gestion des finances publiques pourraient amener l’agence américaine à revoir la note à la baisse.

Aujourd’hui la Côte d’Ivoire rejoint le groupe des pays notés « B1 » comme le Sénégal, le Ghana, la Zambie, le Mozambique et le Kenya. Une autre agence, Fitch Ratings, a été mandatée par le gouvernement ivoirien pour émettre une notation souveraine mais son rapport n’a pas encore été rendu public.

Marie-Hélène Sylva
Oeildafrique.com

Marie Hélène Sylva

Marie Hélène Sylva

Journaliste à oeil d'Afrique, basée à Paris (France)


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireéconomiemoody's

Related Articles

Togo: les déchets à Lomé

Quelques centaines d’élèves issus de sept écoles primaire laïques du quartier Doumasséssé, dans la commune de Lomé, ont pris part

Ouganda: Le gouvernement rejette une demande d’augmentation de salaire des parlementaires

Les députés ougandais veulent avoir une augmentation de salaire. ils en ont assez de vivre dans la modestie depuis un

Il y a 17 ans disparaissait le Président Mobutu Sese Seko

Dans un article intitulé les 10 hommes qui ont marqué l’histoire du continent africain sur ces cinquante dernières années, la rédaction

1 commentaire

Espace commentaire
  1. NAILI
    NAILI 12 juillet, 2014, 20:18

    le pays est vendu aux privés qui ne sont pas des Ivoiriens encadré par les occidentaux il obtient par Moody’s une note B1

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*