Denis Sassou N’guesso: «L’actuelle Constitution du Congo a atteint ses limites»

Denis Sassou N’guesso: «L’actuelle Constitution du Congo a atteint ses limites»

Le président de la République du Congo Denis Sassou N’Guesso

Le président de la République du Congo Denis Sassou N’Guesso

Le président du Congo-Brazzaville fait dans le clair-obscur dans une volonté de se représenter pour un troisième mandat présidentiel. Interrogé par RFI, à Washington avant l’ouverture du sommet Etats-Unis/Afrique, il a estimé que le débat qui se développe au Congo concerne «le changement de la Constitution» parce qu’elle «a atteint certaines limites».

«Le débat qui se développe au niveau du peuple (congolais), c’est le débat en vue d’un changement de la Constitution parce qu’on pense que la Constitution actuelle a atteint certaines limites», a estimé le président congolais Denis Sassou N’guesso présent à Washington dans le cadre du sommet Etats-Unis-Afrique. Pour le chef de l’Etat congolais, il s’agit du débat pour changer la Constitution, «pas pour qu’un président par une volonté de puissance veuille changer la Constitution pour lui, mais pour le pays, pour que les institutions du pays progressent».

La Maison Blanche a appelé au respect de l’actuelle Constitution congolaise qui ne permet pas à Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat parce que frappé par la limite d’âge.

«De toute façon, la Constitution, si elle doit être changée, ne peut l’être qu’à travers un référendum. Et s’il y a référendum populaire, je ne vois pas quelle est la force de la démocratie qui pourrait être déçue de la volonté du peuple exprimé par référendum», a commenté Denis Sassou N’guesso.

Le président Barack Obama a également appelé, pour l’intérêt des Africains, au renouvellement du sang neuf. «Quand un homme ou une femme reste trop longtemps au pouvoir, il ou elle agit surtout pour durer et non pour le bien du pays», a  dit Obama devant de jeunes cadres africains. Denis Sassou N’guesso a dit ne pas vouloir engager une polémique sur l’avis émis du président des Etats- Unis.

L’actuel homme fort du Congo indique toutefois que les Allemands ont voulu d’un troisième mandat pour Madame Merkel, à cause de l’efficacité de son travail. «Le peuple allemand lui a donné un troisième mandat et pourrait encore peut-être lui en donner un quatrième. Le Premier ministre du Luxembourg [Jean-Claude Juncker, ndlr] est resté très longtemps [à son poste], c’est maintenant seulement qu’il va à la Commission de l’Union européenne. C’est la volonté des peuples. Il faut toujours l’interpréter comme ça et non pas le voir à travers quelques volontés de puissances», s’est exprimé Sassou Nguesso au micro de RFI.

©Oeildafrique.com 


Tags assigned to this article:
congoSassou N’Guesso

Related Articles

Burkina Faso: Dakar nie tout soutien à une candidature de Compaoré en 2015

Dakar a nié tout soutien à une candidature présidentielle de Blaise Compaoré en 2015. Cette sortie du chef de la

Un secrétariat technique de 18 membres pour booster le dialogue national en RD Congo

Un secrétariat technique comprenant 18 membres a été nommé en vue d’accélérer les préparatifs des concertations nationales annoncées en République

RD Congo : L’hôpital du cinquantenaire ou l’inaccessible modernité ?

Le 22 mars dernier, le Président congolais Joseph Kabila inaugurait en grandes pompes l’hôpital ultramoderne du cinquantenaire à Kinshasa. Ce

7c ommentaires

Espace commentaire
  1. Antoine HOUESSOU
    Antoine HOUESSOU 4 août, 2014, 10:30

    Quelle boulimie du pouvoir!!!
    Pourquoi les gens n’aiment guèrre laisser le pouvoir? Et comme falacieux argument, ils parlent à la place du peuple!!!!
    Pourquoi ne puissent ils pas laisser le peuple leur dire qu’ils veulent leur faire bonus?
    En tout cas si tu ne laisses pas le pouvoir, le pouvoir finira pas te laisser

    Répondre à ce commentaire
  2. ANTOINE
    ANTOINE 4 août, 2014, 18:50

    Anguela Marke a decroche un troisiem mandat parce que la consttitution de son pays ne limite pas le numbre de mandat au chancelor. Et elle n as pas change ou modifie la constitution. Par contre vous voulez modifiez la constitution pour rester au pouvoir.

    Répondre à ce commentaire
  3. Le Bon Tachini
    Le Bon Tachini 8 août, 2014, 13:03

    Il se compare a angela Merkel! Merdes.Pour lui,il travaille tres bien et le peuple n’aura pas du mal a lui accorder un autre manadat par référendum.Nous savos tous comment ses referendums sont organises au Congo.

    Répondre à ce commentaire
  4. Togbe Elitcha
    Togbe Elitcha 9 août, 2014, 04:53

    Les presidents africains pensent que le bonheur se trouve dans le fauteuille presidentiel.

    Répondre à ce commentaire
  5. Wilson
    Wilson 9 août, 2014, 11:44

    Je suis Congolais de Brazzaville, et je suis très d’accord avec mon président. Le Congo d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier. Grâce à lui nous avons la paix, la stabilité, l’unité nationale et le développement s’annonce déjà. Seul le peuple Congolais a le droit de décider sur son avenir, pas une une puissance quelconque. Le verbe terroriser n’existe pas chez nous. Vas-y DSN ton peuple te soutient. Tout le monde était content pour l’indépendance, mais pourquoi voulez-vous encore être recoloniser? Si Obama veut faire six mandats à la tête des États-Unis cela ne concernera que lui et les américains. Aucun chef Africain ne se mêlera dans ce débat. Je ne veux pas voir le Congo devenir comme la Libye.

    Répondre à ce commentaire
  6. Betu
    Betu 9 août, 2014, 12:07

    Est ce que Angela Merkel est une présidente !!! une comparaison banale …….

    Répondre à ce commentaire
  7. SagaAfrica Kirikou
    SagaAfrica Kirikou 10 août, 2014, 23:23

    Je suis gabonais, j’ai déjà allé au Congo deux fois (l’un en 1990 pendant un an et l’autre en 2003) donc je vois que le Congo a bien évolué car le président Sassou a apporté la paix. Les États-Unis et les Européens ne mêlent pas les affaires Africains, c est le peuple africain qui décide donc Obama doit fermer sa gueule et il s’occupe de son pays.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*