Dj Arafat élu meilleur artiste ivoirien du coupé-décalé de l’année 2016

DJ Arafat. Source : DR

DJ Arafat. Source : DR

Le chanteur ivoirien, DJ Arafat, a été élu le samedi 15 octobre 2016  meilleur artiste de l’année, lors de la première édition des « Awards du coupé-décalé », dans un grand hôtel du Plateau, le centre des Affaires d’Abidjan.

La sélection des lauréats, selon leurs catégories, a été faite à travers des votes via SMS ou sur Internet, où plus de 10 millions de participants ont départagé les artistes du coupé-décalé et des managers opérant dans le show-biz ivoirien.  

DJ Arafat a également remporté le prix du meilleur artiste masculin, ce qui lui donne une longueur d’avance par rapport à Serge Beynaud, un autre poids lourd, avec qui il se dispute la place de « roi » du coupé-décalé.

Serge Beynaud, qui a glané des prix, a reçu notamment deux trophées dont celui de la meilleure chanson « Mawa Naya », un récent single diffusé sur les chaînes internationales.

Quant à Claire Bailly, qui se dit la « reine » du coupé-décalé, a été élue meilleure artiste féminine.

Un trophée d’honneur a été attribué à l’ex-footballeur international, Kader Kéïta, et le célèbre animateur Yves Zogbo Junior pour leurs actions en faveur du couper-décalé.

Ces distinctions viennent recadrer les débats et les guerres entre les artistes eux-mêmes et les fans du  coupé-décalé. Pour l’heure, Dj Arafat est le « roi » du coupé-décalé.

Le coupé-décalé, un concept musical né en 2003 avec un mouvement dénommé la « jet set », dont le « président » était Douk Saga, décédé des suites d’une maladie en 2006 à Ouagadougou.

 

Palmarès :

Artiste de l’année: DJ Arafat

Meilleure chanson: « Mawa Naya » Serge Beynaud

Meilleure artiste féminine: Claire Bailly

Meilleur artiste masculin: DJ Arafat

Plus belle voix: DJ mix

Meilleure artiste féminine « Next Generation » (jeune): Jeanine Kleen

Meilleur artiste « Next Generation » (jeune): Ariel Sheney

Meilleur artiste diaspora: Papa Ministre

Clip de l’année: « Remembele » (Serge Beynaud)

Meilleur concept (mouvement): « N’enfant Gateh » (Debordo DJ)

Meilleur featuring: « Remue la bouteille » (DJ Kedjevera FT Rico)

Meilleur DJ mix platine: Mulukuku DJ

Meilleur chorégraphie: Lamine TPJ

Meilleur danseur: Zota (danseuse)

Meilleur manager: Scovik Premier

Meilleur arrangeur: Champy Kilo

Meilleur maquis ou boîte: Haut Niveau

Meilleur directeur de club: Prince Alex

Manager de club: Alco

© OEIL D’AFRIQUE


Related Articles

Polémique autour des poupées d’esclaves issue de « Django Unchained », le dernier film de Quentin Tarantino

Quentin Tarantino est une nouvelle fois sous le feu des critiques. Plusieurs organisations américaines pour les droits civiques ont réagi

Le Burkinabé Bernard Bamogo Lauréat du Prix de la jeune écriture francophone

Un Burkinabè et un Camerounais, Bernard Bamogo et Moise Gédéons Kamguen Moafo, ont été récompensés au Salon du Livre de

Culture: Louis-Philippe Dalembert, Prix Orange du Livre 2017

Son roman Avant que les ombres s’effacent a été récompensé par un jury présidé par Erik Orsenna et composé d’écrivains,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*