Egypte: le principal bâtiment administratif bloqué par des manifestants au Caire

Egypte: le principal bâtiment administratif bloqué par des manifestants au Caire

Des manifestants ont bloqué dimanche l’accès du principal bâtiment de l’administration égyptienne au Caire, dans le cadre d’une campagne de désobéissance civile visant le président islamiste Mohamed Morsi, selon des employés et des témoins.

Un groupe de manifestants a fermé les portes du « Mogamma », bâtiment emblématique de l’administration donnant sur la place Tahrir, selon ces sources qui ont précisé qu’une porte secondaire restait ouverte pour permettre la sortie des fonctionnaires.

L’imposant édifice gouvernemental à l’architecture soviétique, symbole de la bureaucratie égyptienne, héberge notamment les services des passeports et des impôts ainsi que plusieurs agences gouvernementales.

« Un petit groupe de jeunes a fermé les portes principales du bâtiment et ils ne permettent à personne d’entrer », a déclaré à l’AFP un employé encore présent dans les bureaux.

Les manifestants « ne sont pas entrés dans le bâtiment », a-t-il ajouté.

« Ils ont laissé une porte ouverte et ont indiqué que les employés qui terminaient leur vacation devaient partir et qu’ils ne feraient entrer personne », selon des témoins.

L’accès du « Mogamma » a déjà été bloqué à plusieurs reprises par des manifestants, notamment lors du deuxième anniversaire du soulèvement populaire qui a conduit le président Hosni Moubarak à la démission.

La fermeture du complexe intervient dans le cadre d’un mouvement de désobéissance civile visant le président Mohamed Morsi accusé de ne pas avoir réalisé les objectifs de la révolte populaire du 25 janvier 2011.

Parallèlement, une grève générale se poursuit dans la ville de Port-Saïd (nord-est) pour la deuxième semaine consécutive, la plupart des magasins et des usines étant fermées.

 

AFP

 


Tags assigned to this article:
egypteManisfestation

Related Articles

Un prix des droits de l’Homme à Nnimmo Bassey, un défenseur nigérian de l’environnement

Le prix Rafto, récompense norvégienne décernée à des défenseurs des droits de l’Homme, a été attribué jeudi au Nigérian Nnimmo

Coutume: La dot exorbitante, est-ce le souhait de tous ?

En réalité cet avis n’est pas partagé par bon nombre de congolais. Par contre d’autres à la recherche d’une estime

La Guinée expulse 24 Maliens

Les autorités de Guinée ont expulsé 23 jeunes ressortissants maliens et un vieillard, soupçonnés d’être des djihadistes, selon des sources

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Laisser un commentaire