FELIX TSHISEKEDI, VRP DE L’OPPOSITION CONGOLAISE

Felix Tshisekedi en tournée Africaine. (Montage Oeil d'Afrique)

Felix Tshisekedi en tournée Africaine. (Montage Oeil d’Afrique)

VRP signifie Voyageur, Représentant et Placier, c’est à dire une personne dont l’activité consiste à prospecter la clientèle pour le compte d’une ou plusieurs entreprises en vue de prendre et transmettre les commandes.

Dans le cas de Félix Tshisekedi, on dit que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. C’est pourquoi il a enfilé depuis quelques semaines sa veste de VRP et est parti arpenter les capitales africaines et européennes pour vendre la volonté de l’opposition congolaise et échanger avec les « décideurs » qui comptent.

Cette activité diplomatique débordante a pour effet immédiat, l’isolement croissant du gouvernement en place et de la majorité présidentielle. Les esprits chagrins trouveront toujours à redire mais la réalité s’impose crument. Félix Tshisekedi remporte des victoires là où le gouvernement essuie des échecs. Shé Okitundu n’a pu être reçu par son homologue français alors que des chefs d’état et des gouvernements ouvrent leurs palais au chef de l’opposition congolaise !

Qui paie ses déplacements et séjours ? Qui organise son agenda et ces rendez-vous au plus haut niveau et en un temps aussi court ? Jean Ping, candidat malheureux aux élections présidentielles gabonaises, malgré son statut d’ancien président de la commission africaine, n’a jamais été reçu en public par un Chef de l’Etat africain. Aucun Chef de l’Etat africain n’osera recevoir en public un opposant à Sassou Nguesso. Aucun opposant d’un autre pays africain n’a jamais parader en compagnie des autorité d’un autre pays. Mais Félix Tshisekedi a droit au tapis rouge aussi bien en Angola, en Afrique du Sud, en Guinée Conakry, au Mali ou en Côte d’Ivoire, en Isaraël, en Belgique !

Même si l’autisme, la suffisance et l’arrogance de la majorité congolaise tutoient la sorcellerie, il est temps qu’elle se rende à l’évidence. Il y a des signes qui ne trompent pas. On hasarde de tout perdre en voulant tout gagner. Il est temps qu’elle revienne à la raison et applique l’accord du 31 décembre 2016 avant qu’il ne soit trop tard. Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse ! A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler. On ne le dira jamais assez.

Blaise Kapampy

Tags assigned to this article:
Felix TshisekedipolitiqueRD Congo

Related Articles

RDC : Kabila n’a pas peur de Dieu

Les chrétiens de la République démocratique du Congo (RDC), particulièrement ceux de Kinshasa, n’oublieront pas de si tôt la journée

Pour le Dr Mukwege, les violences sexuelles restent un « cancer » en RDC

Les violences sexuelles restent « un cancer » pour la République démocratique du Congo, en dépit de la baisse des conflits armés

Vital Kamerhe : « Les délégués n’ont pas demandé un 3e mandat pour Kabila »

Intervenant jeudi à l’ouverture du dialogue politique congolais, l’opposant Vital Kamerhe a laissé entendre que lors des travaux préparatoires sous

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*