FESPACO 2013: « Aujourd’hui » d’Alain Gomis remporte le grand prix du Fespaco

FESPACO 2013: « Aujourd’hui » d’Alain Gomis remporte le grand prix du Fespaco

Le film Aujourd’hui du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis a remporté samedi à Ouagadougou le grand prix du Fespaco, le festival majeur du cinéma africain.

 

Alain Gomis a reçu l’Etalon d’or de Yennenga, le trophée le plus prestigieux, des mains du président burkinabè Blaise Compaoré durant la cérémonie de clôture de la 23e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (Fespaco).

 

Son film, qui a fait l’unanimité au sein du jury des longs métrages, raconte la dernière journée d’un homme, interprété par l’acteur et musicien américain Saul Williams, qui sait qu’il va mourir et erre, presque mutique, dans Dakar. L’actrice franco-sénégalaise Aïssa Maïga tient l’un des rôles principaux.

 

Moi qui suis fait de morceaux de Guinée-Bissau, de France, de Sénégal, je suis très heureux et très fier de pouvoir apporter le premier Etalon d’or au Sénégal, a lancé le réalisateur, très ému.

 

La richesse du cinéma africain, aujourd’hui, c’est sa diversité, a-t-il ajouté, concluant par un tonitruant vive le Fespaco!

 

L’Etalon d’argent a été décerné à Yema de Djamila Sahraoui (Algérie), présenté par la présidente du grand jury, la réalisatrice française Euzhan Palcy, comme une tragédie antique et contemporaine sur une famille brisée par un attentat islamiste. La cinéaste algérienne était extrêmement émue au moment de recevoir sa récompense.

 

L’Etalon de bronze est allé à La pirogue de Moussa Touré (Sénégal), film sur le drame de l’émigration de jeunes Africains en quête d’Europe. L’auteur a dédié son oeuvre à la jeunesse sénégalaise et la jeunesse africaine.

 

AFP / ODA / Photo lefaso

 

 


Tags assigned to this article:
Fespaco

Related Articles

Le Venezuela, à l’aube d’une ère nouvelle, fait ses adieux à Hugo Chavez

Des centaines de milliers de Vénézuéliens se sont pressés mercredi à Caracas sur le passage du cercueil du président Hugo

Centrafrique: des soldats sud-africains traumatisés d’avoir tué des enfants-soldats

Des soldats sud-africains se disent traumatisés après avoir combattu et tué des enfants-soldats pendant la prise de Bangui par les

93 Congolais détenus en Zambie pour séjour irrégulier

Quatre-vingt treize ressortissants de la RDC dont 18 femmes et quatre enfants sont en détention dans les geôles des villes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Laisser un commentaire