FESPACO 2013 : Le Sénégal à la conquête de l’ Etalon de yennega avec deux films

FESPACO 2013 : Le Sénégal à la conquête de l’ Etalon de yennega avec deux films
Le Sénégal avec deux longs-métrages, fait partie des quatorze pays dont les films ont été retenus pour la compétition en vue de la conquête de l’Etalon d’or de Yennenga (1er premier) à la 23-ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se déroule actuellement dans la capitale burkinabè.
Les deux films sénégalais retenus sont : La pirogue du réalisateur Moussa Touré et Tey d’un autre réalisateur, Alain Gomis.Le long-métrage Tey (aujourd’hui en Wolof) est, selon son auteur, un hymne à la vie à travers la mort.

Le synopsis raconte que « Satché se réveille en sueur, dans sa propre chambre. Ses proches lui lancent des regards bienveillants et ont des gestes affectueux (…) Il vient d’entamer la dernière journée de son existence.

S’ensuit le voyage d’un homme vers la mort, mêlant êtres chers, souvenirs rassurants ou douloureux, faisant se percuter musique et silence, amis et ennemis, ancienne maîtresse et femme dévouée ».

Quant à La Pirogue, il s’agit d’une tragédie sur l’immigration clandestine.

En effet, le film retrace l’odyssée quotidienne de l’immigration clandestine à travers le regard du capitaine d’une pirogue de pêche vivant à Dakar et chargé de transporter trente hommes jusqu’en Espagne.

« Trente hommes dont la plupart n’ont même jamais vu la mer et aucune idée de ce qui les attend à l’arrivée sur le continent européen », peut lire dans le résumé du film.

ALK/of/APA/ODA

Tags assigned to this article:
Fespacofilms

Related Articles

RDC: Koffi Olomide en campagne contre Ebola

  Le chanteur congolais, Koffi Olomide a t-il finalement compris le message du commissaire provincial de la police de Kinshasa,

LE BRIN D’HUMEUR : Le mépris

  On est offusqué du peu d’intérêt voir du mépris que peut faire passer certains personnages politiques et publiques envers

Interview: Mokobe invité de l’émission Droit de Cité

Après les grand succès qu’il avait connu avec le 113 et ses titres solo, Oulala, Taxi Phone, Africa For Ever…,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*