France : François Hollande a rendu visite à Théo, le jeune d’origine congolaise victime d’une agression policière

Dans la matinée, il avait fait sa première déclaration publique sur le sujet. Ce mardi 7 février dans l’après-midi, François Hollande s’est rendu au chevet de Théo, le jeune homme violenté par des policiers au cours d’une arrestation jeudi 3 février à Aulnay-sous-Bois (banlieue parisien).

Le chef de l’État Français, qui est resté une demi-heure avec Théo entouré de plusieurs membres de sa famille, a indiqué qu’il entendait ainsi « souligner combien il avait réagi avec dignité et avec responsabilité après ce qui lui est arrivé« . François Hollande entendait aussi signaler que « la justice est saisie, qu’il faut lui faire confiance, qu’elle va aller jusqu’au bout et a commencé à prendre des décisions ».

De son côté, le Premier ministre et ancien ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a, appelé à «la plus grande fermeté » dans cette affaire. « Je sais à quel point les policiers et les gendarmes sont exposés dans la lutte antiterroriste et aux violences, mais ils doivent être à chaque instant absolument exemplaires », a-t-il lancé dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

Le jeune homme a cependant souligné qu’il souhaiterait retrouver sa ville « comme il l’avait laissée », dans une allusion aux violences qui se sont produites ces trois dernières nuits à Aulnay-sous-Bois où des véhicules et des poubelles ont été incendiés. Théo a exhorté les jeunes à ne « pas faire la guerre » et à « rester unis », disant avoir « confiance en la justice ».

François Hollande dans la chambre d'hôpital de Théo accompagné de sa mère.

François Hollande dans la chambre d’hôpital de Théo accompagné de sa mère.

« Merci à vous pour l’amour pour votre ville »

Visiblement ému, François Hollande a enchaîné : « Merci à vous pour ce message, pour cette confiance et pour l’amour pour votre ville ». La mère du jeune homme a souligné à son tour combien Théo « aime Aulnay » où il est né dans ce même hôpital où il est soigné à présent.

Un policier a été mis en examen pour viol et trois autres pour violences volontaires en réunion après que le jeune homme de 22 ans a été gravement blessé à coups de matraque au niveau de la zone rectale. Théo s’est vu prescrire 60 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Cette affaire a suscité une vive émotion et provoqué plusieurs nuits d’incidents dans son quartier.

Oeil d’Afrique avec AFP



Related Articles

RIP: Merci et au revoir Monsieur Steve Jobs

Cofondateur et ex-directeur général d’Apple, Steve Jobs s’est éteint mercredi 5 octobre à Palo Alto (Californie), victime d’un cancer du pancréas. Il

Ipad vs Blackberry Playbook

Nous vous proposons la comparaison des deux tablettes qui font le buzz: l’ipad et le blackberry playbook L’iPad semble à 

L’Afrique du Sud horrifiée par le massacre de la mine de Marikana

L’Afrique du Sud était sous le choc vendredi du pire massacre jamais survenu dans une opération policière depuis la chute

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*