France: Hollande le vrai vainqueur de la Présidentielle 2017

François Hollande/ Président/France/Députés

Le président François Hollande

François Hollande a réussi là où les observateurs avaient vu une défaite pour lui. Convaincu de ne pas réussir la passe de deux en cas de candidature à l’élection présidentielle de 2017, François Hollande a mis en exécution le fameux « après moi c’est le déluge ».

Le Président français pour encore 15 jours, a réussi le lancement d’En Marché avec Emmanuel Macron, son successeur non déclaré. En laissant croire en sa possible candidature, Il a mis en difficulté Manuel Valls et retardé le plus possible l’entrée en campagne de son Premier ministre. Valls qui n’a jamais caché son projet présidentiel a pris la course avec 2 tours en retard.

Au Parti Socialiste, il a laissé Jean-Christophe Cambadélis diriger le paquebot. Sans réelle autorité sur le bureau politique, « Camba » n’a pas réussi à tenir les cadres du parti attirés par l’aventure En Marche! Manuel Valls candidat malheureux ira jusqu’à rompre le contrat de la primaire socialiste et annonce son vote pour Macron.

Le candidat Hamon n’a pas réussi à rassembler et finit par perdre des mois de campagne à négocier avec les écologistes qui n’ont jamais fait plus de 10% à une élection présidentielle. Frondeur, opposé à la politique de Hollande, Hamon a assisté sans armes à la division orchestrée avec finesse par un président revanchard.

La peur des Français de voir le Front National diriger la France ne faisant aucun doute, François Hollande a comme le laisse entendre le livre Bienvenu Place Beauvau, réduit en miettes la campagne de François Fillon. Élu face à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, Fillon avait un boulevard pour gagner cette élection. En effet, vainqueur de toutes les élections intermédiaires, Les Républicains avaient la certitude de retrouver le Château. Pour se faire, il eu fallu que le candidat Fillon n’eut aucune affaire juridico-financière digne de troubler les Français et remettre en cause la moral d’un homme qui a fit de la rigueur son cheval de bataille. Embourbé dans une série d’erreurs de communication, Fillon a vu de jour en jour les électeurs lui tourner le dos.

Au soir du premier tour de cette élection Présidentielle, le plan de François Hollande s’est déroulé sans accrocs. Son poulain, Emmanuel Macron est premier au premier tour avec 23%. Manuel Valls a été réduit au rôle d’observateur de la campagne. Benoît Hamon et le Parti Socialiste sont en lambeaux. Fillon le super favoris à la sortie des primaires n’a pas fait le poids face aux affaires.

Dans quinze jours, Emmanuel Macron bénéficiera du front républicain et battra sans grandes difficultés Marine Le Pen. Hollande lui regardera avec fierté son oeuvre s’accomplir.

Roger Musandji Nzanza

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
élection présidentiellefranceFrançois Hollande

Related Articles

Sénégal : les dessous du deal Copéol-Suneor

Après avoir conclu le 13 février dernier l’accord de cession de l’activité trituration de Suneor (ex-Sonacos), détenue majoritairement par le

Burkina Faso : Djibril Bassolé, le judas de Blaise Compaoré ?

La démission de l’ex-président Burkinabè, Blaise Compaoré, le 31 octobre 2014 n’a pas fini de livrer ses secrets. Des sources bien introduites, ce départ n’est que la conséquence d’un complot dont aurait été victime l’ancien homme fort du palais de Kosyam.

Cécile Kyenge: l'Italie n'est pas raciste mais manque de mémoire

La première ministre noire de l'histoire italienne, Cécile Kyenge, a affirmé vendredi que l'Italie n'était pas raciste, estimant que les

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*