Gabon: un fan du PSG tue son ami excédé par ses moqueries

Edinson Cavani (PSG) | JOSEP LAGO / AFP

Un jeune supporteur gabonais du Paris Saint-Germain a tué un de ses amis, qui l’avait excédé par ses moqueries après la débâcle mercredi soir du club parisien face au FC Barcelone en Ligue des champions de football, a indiqué vendredi une source judiciaire.

Le supporteur gabonais, âgé de 18 ans, a poignardé la victime au cou dans la nuit de mercredi à jeudi à Libreville, selon cette source, confirmant à l’AFP une information publiée en une du quotidien L’Union.

Les deux hommes avaient regardé ensemble le match dans un bar de « Derrière la prison », un quartier populaire de la capitale gabonaise, où ils avaient consommé plusieurs bières, raconte l’Union.

L’auteur du coup fatal, visiblement en état d’ébriété n’a pas supporté les moqueries de la victime à son égard, après la déroute 6 buts à 1 des Parisiens, poursuit l’Union, ce qu’a confirmé à l’AFP la source judiciaire.

La victime est apparemment décédée sur le coup et son meurtrier présumé a été arrêté. Il a reconnu son geste tout en assurant qu’il n’avait pas l’intention de donner la mort.

La large défaite du PSG l’élimine de la Ligue des champions, alors que le club parisien semblait avoir assuré sa qualification en l’emportant 4-0 au match aller.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
gabonpsg

Related Articles

Congo : le président Sassou Nguesso justifie la longévité des dirigeants au pouvoir

La longévité des dirigeants au pouvoir dépend de « la volonté des peuples », a assuré mardi le président congolais Denis Sassou

CAN 2013 : La RDC malgré tout…

La RDC est qualifiée à la Can 2013 malgré sa défaite devant la Guinée Equatoriale ce dimanche 14 octobre à

Rwanda-RDC: Les autorités vont identifier 17 bornes frontières pour éviter des incidents

La République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda annoncent la prochaine identification des 17 bornes qui restent sur les

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*