Gabon : les abonnés de téléphonie mobile auront une offre basée sur la 3G-4G

Gabon : les abonnés de téléphonie mobile auront une offre basée sur la 3G-4G
Image d'archive|© DR

Image d’archive|© DR

A partir du 15 septembre 2015, la technologie Code division multiple access (CDMA) est arrivée à terme au Gabon. Dans un communiqué rendu public, l’opérateur de téléphonie mobile Gabon Telecom, indique avoir supprimé cette technologie qui s’est avérée obsolète.

Désormais, les abonnés  de Gabon Telecom n’auront plus accès au réseau de l’opérateur à partir de la technologie CDMA. Cette offre est arrivée en fin de service ce 15 septembre, selon la Direction de Gabon Télécom.

Ainsi, à la place de la CDMA, Gabon Telecom propose un plan de prise en charge qui permet aux abonnés concernés par cette suppression de bénéficier gratuitement d’une offre de substitution plus avantageuse basée sur la 3G-4G.

Dans ce sens, tous les abonnés qui utilisaient les offres CDMA de la société devront se rendre dans les agences commerciales de Gabon Télécom à Libreville pour avoir accès à la nouvelle offre.

Les clients d’Akanda, Owendo, Cocobeach, Kango, Ntoum dans la province de l’Estuaire, les usagers de Mayumba ne sont pas du reste.

La CDMA permet aux opérateurs de proposer à leurs abonnés notamment des services d’accès à internet à haut débit selon les experts des domaines des services mobiles. Mais pour Gabon Télécom, il s’agit de faire plus simple en offrant des services 3G-4G pour toucher le grand public.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
3G-4GgabonTéléphonie mobile

Related Articles

Yayi Boni sollicité par des investisseurs internationaux pour parrainer une fondation

L’ancien chef de l’Etat béninois, Dr Thomas Yayi Boni, a été désigné par d’importants investisseurs Américains, Français, Britanniques, Japonais, Nigérians,

Afrique : Les 10 économies les plus libérales et les 10 économies les moins libérales de 2014

Le « Wall Street Journal » et The Heritage Foundation viennent de publier la nouvelle édition de l’Index of Economic Freedom, un

Côte d’Ivoire: la filière cacao en difficultés

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, va procéder à un audit de sa filière, secouée par une mévente

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*