Hausse de l’électricité: Plus de 7.800 soldats ivoiriens mobilisés pour sécuriser les villes du pays

©DR

©DR

Près de 7.800 éléments des forces de l’ordre de Côte d’Ivoire ont été mobilisés suite aux violentes manifestations observées ces derniers jours dans plusieurs villes du pays contre la hausse du tarif de l’électricité, ayant fait un mort, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, à l’issue d’un Conseil des ministres.

Après une communication relative au bilan des manifestations contre la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE), la seule entreprise en charge de la distribution de l’électricité dans le pays, le Conseil des ministres a pris cette mesure pour « prévenir les troubles à l’ordre public », a indiqué Bruno Koné.

L’émission de deux factures au cours du mois de juillet 2016 représentant les consommations d’électricité des périodes de mars-avril et de mai-juin 2016 ainsi que les réajustements tarifaires du kilowattheure d’électricité précédemment opérés par la CIE, ont occasionné des manifestations dans plusieurs localités du pays, notamment à Yamoussoukro, à Daloa (centre-ouest), à Tiassalé et à Bouaké entre le 19 et le 22 juillet 2016.

Ces manifestations ont visé, dans la plupart des localités touchées, les locaux des directions régionales de la CIE, saccageant, pillant et incendiant les bureaux pour exprimer leur mécontentement face à l’augmentation des tarifs de l’électricité dans un contexte social marqué par une cherté de la vie.

Le bilan humain enregistré dans la ville de Bouaké, dans le centre du pays,  fait état d’ «un mort, de trois (3) militaires et neuf (9) manifestants blessés et de quarante-deux (42) personnes interpellées », a précisé le porte-parole du gouvernement ivoirien.

Face à ces violences et en prévision d’autres manifestations, le nombre des forces de l’ordre a été porté à 1.137 éléments dans la ville de Bouaké et à 6.671 dans les autres villes, soit 7.808 hommes mobilisés, a ajouté M. Bruno Koné.

Ces forces, équipées de matériels de maintien de l’ordre, seront déployées autour des agences de la CIE, de la Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire (SODECI) et plus généralement des édifices publics, parapublics et privés, a souligné le porte-parole du gouvernement.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
cote d'ivoire

Related Articles

Le Nigeria marque l’anniversaire du rapt des lycéennes toujours détenues

Le président nigérian élu, Muhammadu Buhari, a averti mardi qu’il ne pouvait pas promettre la libération des plus de 200

Crise au Nord-Mali : L’Algérie revient dans le règlement du conflit, le Burkina mis à la touche

Le dossier malien et notamment la crise qui secoue le nord du pays sera l’un des dossiers qui vont être

Crises en Afrique de l’Ouest: sommet régional le 25 octobre à Dakar

Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) se réuniront en un sommet extraordinaire, le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*