Inconduite sexuelle de soldats sud-africains en RDC

Inconduite sexuelle de soldats sud-africains en RDC

Accusations pour mauvaise conduite de soldats sud-africains en RDC – Des membres de la force sud-africaine de maintien de la paix déployée en République démocratique du Congo (RDC) font face à de multiples accusations pour mauvaise conduite, a confirmé le ministère de la Défense.

D’après un rapport au Parlement sur la mauvaise conduite de certains membres des Forces armées sud-africaines (SANDF) par le ministre de la Défense et des vétérans militaires, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, l’ONU a présenté 93 dossiers contre des soldats sud-africains.

Les charges vont du meurtre à l’ivresse, mais la plupart sont liées à l’inconduite sexuelle.

Un soldat a été reconnu coupable de meurtre et condamné à 24 ans de prison.

‘A ce jour, ceux dont les dossiers ont été finalisés et une condamnation obtenue pour des incidences d’inconduite sexuelle, ont tous les quatre été radiés de la SANDF’, a indiqué le ministre.

Mais le parti d’opposition officielle, Democratic Alliance (DA), estime ‘qu’il est totalement inacceptable que des membres des forces de défense, qui sont censés évoluer dans une force de discipline militaire, commencent à reproduire le comportement des forces nationales de défense et des groupes rebelles en RDC’.

(Avec Pana)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
RDC

Related Articles

Procès Lumumba: Etienne Tshisekedi visé par la justice belge?

Les vraies raisons de la réouverture du dossier de l’assassinat d’un des père de l’indépendance congolaise. Cinquante ans après l’assassinat

Kinshasa: Une étude statistique sur les Kinois et l’électroménager

Une enquête réalisée par l’agence Experts sur la possession des appareils électroménagers à Kinshasa a pu établir qu’au moins 92 %

CPI: 250 dollars de « réparation symbolique » pour chacune des 297 victimes de Germain Katanga

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont attribué vendredi 24 mars pour la première fois des réparations monétaires