Jacob Zuma promet restaurer la stabilité dans l’industrie minière de Marikina

Jacob Zuma promet restaurer la stabilité dans l’industrie minière de Marikina
Jacob Zuma

Jacob Zuma, Le président Sud Africain

Le président sud africain a assuré lundi rétablir la paix dans le secteur minier touché depuis quelques temps par un mouvement de grève.

«Nousvoulons trouverunmoyende rétablir lastabilité et la paix sociale. La violence ne peut pas devenir une culture dans nos relations de travail », a dit Jacob Zuma à l’ouverture de la conférence nationale du Congrès des syndicats sud-africain à Johannesburg.

Il a invité les employeurs et les employés à recourir à la loi pour résoudre leurs différends.

Les conflits salariaux entre les mineurs et leurs employeurs ont conduit à la fermeture de quatremines, dontlamine de platine Lonmin à Marikina, près de Johannesburg, où les violences ont fait 44 morts le mois dernier.

Jacob Zuma a noté que le conflit social a porté un coup dur à l’industrie minière du pays, dont les pertes dans les mines d’or et de platine sont évaluées à environ 548 millions de dollars au cours des neuf derniers mois.

Le ministère des Finances estime que le mouvement de grève dans le secteur a engendré environ 378 millions de dollars de pertes indirectes à l’économie nationale. Le président Jacob Zuma a mis en garde que l’Afrique du Sud pourrait connaître une nouvelle récession si cette situation se poursuivait.

Il a défendu par ailleurs l’envoi de troupes dans la mine de Marikina pour aider à restaurer la stabilité compte tenu de la gravité de la situation sur place, affirmant cependant que cela n’empêche pas les mineurs de manifester pacifiquement conformément à la loi.

 
Xinhua

 


Tags assigned to this article:
afrique du sudindustrieJacob ZumaMarikina

Related Articles

Guillaume Soro : « Moi à la CPI ?, ce serait incohérent »

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, a estimé qu’un éventuel transfèrement de sa personne à la Cour pénale

Les Ivoiriens privilégient le mobile money pour effectuer leurs transactions financières (rapport BM)

En Côte d’Ivoire, les populations privilégient le mobile money pour effectuer leurs paiements et transferts d’argent, relativement aux établissements bancaires.

Des sardines «Made in Gabon» bientôt mises sur le marché par Tropical Holding

L’usine Gabonaise Seafood exploitée par Tropical Holding, une structure née d’un partenariat entre l’Etat gabonais et le groupe mauricien Ireland

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*