Jacob Zuma promet restaurer la stabilité dans l’industrie minière de Marikina

Jacob Zuma promet restaurer la stabilité dans l’industrie minière de Marikina
Jacob Zuma

Jacob Zuma, Le président Sud Africain

Le président sud africain a assuré lundi rétablir la paix dans le secteur minier touché depuis quelques temps par un mouvement de grève.

«Nousvoulons trouverunmoyende rétablir lastabilité et la paix sociale. La violence ne peut pas devenir une culture dans nos relations de travail », a dit Jacob Zuma à l’ouverture de la conférence nationale du Congrès des syndicats sud-africain à Johannesburg.

Il a invité les employeurs et les employés à recourir à la loi pour résoudre leurs différends.

Les conflits salariaux entre les mineurs et leurs employeurs ont conduit à la fermeture de quatremines, dontlamine de platine Lonmin à Marikina, près de Johannesburg, où les violences ont fait 44 morts le mois dernier.

Jacob Zuma a noté que le conflit social a porté un coup dur à l’industrie minière du pays, dont les pertes dans les mines d’or et de platine sont évaluées à environ 548 millions de dollars au cours des neuf derniers mois.

Le ministère des Finances estime que le mouvement de grève dans le secteur a engendré environ 378 millions de dollars de pertes indirectes à l’économie nationale. Le président Jacob Zuma a mis en garde que l’Afrique du Sud pourrait connaître une nouvelle récession si cette situation se poursuivait.

Il a défendu par ailleurs l’envoi de troupes dans la mine de Marikina pour aider à restaurer la stabilité compte tenu de la gravité de la situation sur place, affirmant cependant que cela n’empêche pas les mineurs de manifester pacifiquement conformément à la loi.

 
Xinhua

 


Tags assigned to this article:
afrique du sudindustrieJacob ZumaMarikina

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 22 juillet 2016

RDC: les droits de l’homme sont en « danger » dans le pays, selon l’ONU Les Nations Unies estiment que les avancées

NAIR ABAKAR : PROMOTEUR du 1er SALON INTERNATIONAL DE L’ÉTUDIANT AFRICAIN

Alors que grand nombre de jeunes africains rêvent d’ailleurs, Nair Abakar, lui, chérie depuis son enfance le rêve d’une Afrique

1er Féstival International de la BD et du film d'animation de Kinshasa

Rendez vous du 23 au 24 octobre 2010 à la halle de la Gombe à Kinshasa pour le prémier festival

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*