Journée de la femme par Fatou Biramah

Journée de la femme par Fatou Biramah

Il paraît qu’aujourd’hui, c’est la journée de la femme.

Journée de la femme, journée de la femme, on s’en fout un peu non ? Demain on sera passé à autre chose et on n’y pensera même plus à cette putain de journée. Et l’année prochaine, à la même date, on recommencera nos conneries.

Mais en fait, elle sert à quoi cette journée au juste ?

Oups pardon, je blasphème là, mais que dis-je ? Mais non, on ne peut pas s’en foutre. On me dit que La Journée Internationale de la Femme est célébrée le 8 mars et qu’elle trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du xxème siècle en Europe et au États-Unis, réclamant l’égalité des droits, de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Aujourd’hui encore les femmes sont obligées de manifester pour se faire entendre, tellement la gent masculine se croit au dessus de tous les droits. La honte. Oui, la honte pour la société, la honte pour ces messieurs, qui n’ont toujours pas compris qu’on ne devrait plus en être là. Messieurs, oui je m’adresse à vous puisque c’est vous qui faites la pluie et le beau temps sur la planète, il serait temps de respecter vos mères non ? Qu’en pensez-vous ? Je sais que vous les aimez vos mamans, mais donnez leur plus de place, ailleurs que dans la cuisine par exemple. Vous savez, elles savent faire autre chose que pondre vos mamans. Elles savent penser aussi. Oui je sais ça à l’air bizarre dit comme ça mais je pense que c’est important de le rappeler. Rendez vous compte, 2013 et on parle encore de la journée de la femme. La honte.

Tiens d’ailleurs une question me turlupine, et en Afrique, ça se passe comment la journée de la femme ? Là-bas aussi c’est l’occasion pour elles d’exprimer leur volonté de ne pas être l’objet d’inégalité ? Là-bas aussi c’est l’occasion pour elles d’exister et de participer au développement de la société ? Hein ?

Bon ok, on nous dit droit de vote, conditions de travail, mais où en est-on concrètement aujourd’hui ?

– Les femmes sont toujours prises comme des sous merde.

⁃ Les femmes sont toujours mal payées par rapport aux hommes.

– Les femmes ne sont bonnes qu’à pondre des mioches et rien d’autre. Ah si pardon, les femmes ça sert à se marier ou à se prostituer bien sûr.

– Les femmes ne sont considérées que lorsqu’elles ont de l’argent.

– Les femmes, sont obligées de descendre dans la rue les seins à l’air pour revendiquer leurs droits, on en a encore l’exemple avec le phénomène des Femen par exemple, des femmes qui enlèvent le haut pour mieux élever le débat.

On sait tous que :

– Les femmes, ça piaillent sans arrêt, ça jactent, ça jacassent,  ça parlent trop, ça ne fait que ça, parler, parler, parler, ça cri tout l’ temps, c’est chiant une femme.

– Les femmes sont de jolis objets sexuels ? Ça aussi on le sait. Pardon hein, je pose la question.

– Ah oui, les femmes ça sert aussi de punching ball, on en a eu l’exemple avec un artiste comme Dj Arafat dans cette fameuse vidéo, où il cassait des assiettes sur la tête de sa copine de l’époque.

– Les femmes, c’est à la cuisine, ça fait la popote et ça doit fermer sa gueule, c’est ça ?

– Les femmes ça dépensent tout l’argent tout le temps pour rien, fringues, maquillages, faux cheveux, chaussures, produits éclaircissants…

– Les femmes ça cause des problèmes.

– Les femmes tu leur donnes la main elles te prennent le bras.

Et avec tout ça on devrait en plus leur donner une journée internationale, non mais ça va pas la tête, on va où là ?

Les femmes, elles sont toutes les mêmes, sauf ma mère, ta mère, vos mères par respect. Oui, mais sauf que nos mères à nous, nous on apprit à nous femmes, filles, enfants, sœurs, cousines, à ne pas parler fort parce que nous sommes des femmes justement, et que nous devons êtres calmes, c’est ce qu’elles nous ont demandé. Je dis FOUTAISES. Femmes, indignez-vous.

 

Fatou Biramah
Chroniqueuse radio à Africa N°1

Twitter: @Fatou_Biramah
 

 

 

 

 

 

 

 


Tags assigned to this article:
Fatou biramahfemme

Related Articles

Journée de la femme: les habitudes des femmes sur internet

Une étude récente vient éclairer le comportement et les habitudes des femmes sur internet. Contrairement aux idées reçues, ces dernières

~ Elle, La Lumière Noire ~

~ Elle, La Lumière Noire ~ … O Belle, O Beauté, grâce déployée, revigorante enveloppe de toutes distances, Ame de

Femmes d’Afrique : des réalités aux multiples facettes

Par Ghislaine Sathoud Des clichés sont véhiculés sur les Africaines, quels mystères cachent-ils ?  On entend des rumeurs toujours aussi étonnantes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Laisser un commentaire