RDC-Charles Onana: »la date du 19 décembre ne signifie absolument rien pour le peuple congolais »

Manifestations à Kinshasa (septembre 2016). Image d'archives. RDC

Manifestations à Kinshasa (septembre 2016). Image d’archives.

Dans une publication sur son compte Facebook, le journaliste écrivain camerounais Charles Onana décrypte l’actualité politique de la République Démocratique du Congo. Pour l’écrivain, la date du 19 décembre ne signifie absolument rien pour le peuple congolais. Elle n’est pas une initiative du peuple congolais, que personne n’écoute depuis très longtemps.

Elle lui est imposée de l’extérieur à partir notamment du parlement européen ; lequel parlement a, mille fois, enterré les rapports de l’ONU, ceux de ses propres observateurs sur les élections truquées et le pillage en RDC autant que des centaines de milliers de requêtes adressées par des Congolais sur la situation de leur pays aux parlementaires européens.

Certains tentent, à travers cette date du 19 décembre, d’exploiter la légitime colère ou l’exaspération du peuple congolais pour lui imposer à nouveau, comme en 1997, un agenda qui n’est pas le sien et qui ne correspond pas à ses aspirations profondes.

Charles ONANA


Tags assigned to this article:
analysecongoconstitutionpolitiqueRDC

Related Articles

RDC: une nouvelle coalition de rebelles veut renverser Kabila

KINSHASA (AFP) – Une nouvelle coalition de groupes armés majoritairement basés au Sud-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du

La RDC a le taux de fécondité précoce le plus élevé au monde

La RDC a le taux de fécondité précoce le plus élevé au monde avec 201 naissances pour 1000 femmes dont

RDC: Difficiles discussions entre le gouvernement et la rébellion du M23

La reprise envisagée samedi des discussions entre le gouvernement de République démocratique du Congo et le mouvement rebelle du M23,

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Prince kikwaya
    Prince kikwaya 18 décembre, 2016, 09:46

    La Rdc doit sortir de ces faits.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*