« L’activité africaine en 5 titres » du 18 juin 2016

actualité africaine en 5 titres

Le parquet de Strasbourg requiert deux ans de prison contre Claude Le Roy, sélectionneur du Togo

Le parquet de Strasbourg (France) a requis deux ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis, contre Claude Le Roy, actuel sélectionneur de l’équipe nationale de football du Togo, pour son rôle dans un dossier concernant des « transferts de joueurs présumés frauduleux » au Racing Club de Strasbourg.

Le parquet du tribunal correctionnel de Strasbourg reproche à Claude Le Roy d’avoir fait des transferts de joueurs présumés frauduleux à l’époque où il était manager général du Racing Club de Strasbourg, à la fin des années 1990 et aux débuts des années 2000.

Selon la loi française, cette pratique crée un « mélange des genres entre activités de propriétaire du club et d’agent de joueurs », alors que le dispositif légal exige une séparation de ces deux fonctions.

« Des fausses factures auraient été émises pour permettre à la branche britannique d’IMG, société à l’époque propriétaire du club, et à divers intermédiaires de toucher des commissions sur les contrats de transfert de joueurs, au détriment des comptes du R. C. Strasbourg », soutient le parquet.

Au nombre des transferts mis en cause figure celui de « l’attaquant Peggy Luyindula à l’Olympique lyonnais en 2001, pour 58 millions de francs, plus un bonus de 11 millions ».

L’ancien président du R. C. Strasbourg, Patrick Proisy est également poursuivi dans cette affaire. Il risque pour sa part trois ans d’emprisonnement dont trente mois avec sursis.

Aucune peine d’amende n’a été requise à l’encontre de Claude Le Roy, qui avait été placé en garde à vue en 2006. Par ailleurs, pour Patrick Proisy, le parquet considère qu’il n’y avait pas eu d’enrichissement personnel direct dans leur cas, contrairement aux deux agents sportifs également poursuivis dans ce dossier, Gilbert Sau et Nicolas Geiger.  

Le verdict a été mis en délibéré au 13 septembre.

République démocratique du Congo: l’ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

L’ex-rébellion congolaise du Mouvement du 23-Mars (M23) souhaite un nouveau programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) pour les miliciens ou anciens combattants des groupes armés en République démocratique du Congo, indique un communiqué.

Dans ce texte signé de Kampala, le président du M23, Bertrand Bisimwa, revient sur les heurts mortels survenus mercredi à Kamina, dans le sud-est de la RDC, à l’occasion d’une manifestation d’ex-rebelles cantonnés dans un camp DDR.

« Les graves incidents mortels à répétition, l’incapacité du gouvernement à faire aboutir son propre programme, les mauvaises conditions de vie entretenues dans les centres de démobilisation ont transformé ces lieux en véritables mouroirs », affirme M. Bisimwa.

Le M23 « voudrait être associé à la conception, à l’élaboration et à la conduite d’un nouveau programme (…) plus réaliste » et « attrayant », ajoute le communiqué.

Dernier avatar des rébellions à dominante tutsi soutenues par le Rwanda et l’Ouganda dans l’est de la RDC depuis la fin de la deuxième guerre du Congo (1998-2003), le M23 a été défait en novembre 2013 après 18 mois de guerre au Nord-Kivu, province déchirée par les conflits armés depuis plus de vingt ans.

Affaire déchets toxiques: la Haute Cour de justice de Londres ordonne le dédommagement de plus de 4.700 victimes en Côte d’Ivoire

La Haute Cour de justice de Londres a ordonné au Cabinet Leigh Day de « dédommager les 4.752 victimes qui ont été privées de leur compensation », après le déversement  de déchets hautement toxiques à Abidjan, en août 2006, par le bateau battant pavillon Probo Koala, selon un communiqué.

Trafigura, une multinationale spécialisée dans le courtage pétrolier, était l’affréteur du cargo Probo Koala, dont le déversement de résidus toxiques en août 2006 dans la capitale économie ivoirienne a occasionné la mort de 17 personnes et des milliers d’intoxications.  

Le 27 août 2014, une assignation a été délivrée au nom des victimes des déchets toxiques qui n’avaient pas reçu leur part des fonds de compensation reçus suite au protocole d’accord entre Leigh Day et Trafigura, signé le 8 septembre 2009 et la « disparition éventuelle des fonds en 2010 ».  

Le Cabinet Leigh Day avait « transféré des fonds de compensation en une seule tranche dans un compte bancaire en Côte-d’Ivoire en dépit de la corruption et de potentielles revendications malhonnêtes concernant la somme d’argent », indique le communiqué.

Chaque victime devrait recevoir 750.000 FCFA, soit 1.150 euros, selon l’accord. Le cabinet Harding Mitchell Solicitors, basé à Londres, représentant les victimes qui ont été privées de la compensation, annonce une nouvelle audience qui devrait être fixée pour l’évaluation du montant des dommages et intérêts, notamment « courant octobre 2016 ».  

Les déchets toxiques déversés par le bateau Probo Koala avait entrainé des « blessures sérieuses chez plus de 100.000 adultes et enfants ».  

RDC : « Les élections auront bel et bien lieu » à « tous les échelons » (Joseph Kabila)

Le président de la Rd Congo, Joseph Kabila, a assuré que le processus électoral dans son pays est « irréversible » et « les élections auront bel et bien lieu à tous les échelons», à la clôture de la conférence des gouverneurs des provinces à Lubumbashi, dans la province du Haut Katanga.

« Je voudrais saisir cette opportunité pour affirmer que le processus électoral dans notre pays est irréversible. Les élections auront bel et bien lieu, à tous les échelons », a dit Joseph Kabila, avant d’ajouter : « elles seront apaisées, crédibles et porteuses de beaucoup d’espoirs pour la nation. »

Il a soutenu que «ces élections seront apaisées, crédibles et porteuses de beaucoup d’espoirs pour la nation.»

S’exprimant sur le dialogue, il a souhaité que cela se fasse « dans le souci de trouver un large consensus autour de l’organisation et de la poursuite de ce processus électoral enclenché dans notre pays depuis 2006 que j’ai convié les acteurs de la vie politique et sociale congolaise à un Dialogue politique national, que je veux inclusif ».

« Je suis convaincu que rien n’empêchera les Congolais à se retrouver autour de l’arbre à palabre, afin de trouver des solutions aux problèmes de leur pays et à ceux qui semblent les opposer. La vertu des négociations et du dialogue étant fortement ancrée dans notre culture, rien n’empêchera les Congolais à se retrouver autour de l’arbre à palabre, afin de trouver des solutions aux problèmes qui semblent les opposer », a-t-il affirmé.   

Le gouvernement béninois annonce la fermeture de neuf ambassades dont cinq en Afrique

Le gouvernement béninois a décidé de la fermeture de neuf ambassades à travers le monde dont cinq en Afrique et deux en Amérique, dans le cadre du réaménagement de la carte diplomatique du pays, selon un communiqué officiel.

Sur 39 missions diplomatiques et consulaires que dispose le Bénin dans le monde,  « neuf postes seront fermés », notamment  « cinq en Afrique, un au Moyen Orient, deux en Amérique et un en Asie », indique  le communiqué, sans autre précisions.  

Trois ambassades seront en outre « transformées en consulat général », celles d’Abidjan, de Libreville et de Kinshasa, ajoute le texte, qui annonce « le rappel des chefs de mission diplomatique et consulaire admis à faire valoir leur droit à la retraite et qui sont en poste depuis plus de quatre ans ».

Les diplomates ayant dépassé le temps normal de présence au poste devraient être rappelés « sauf bien entendu décision discrétionnaire du chef de l’état », ainsi que le « personnel ayant servi en poste et remplissant les critères de rappel », poursuit le communiqué.

Cette mesure vise par ailleurs « la réduction du personnel en poste, la suppression des postes d’attaché de défense et d’adjoint aux attachés de défense à l’exception des postes qui gèrent les opérations de maintien de la paix », souligne la note gouvernementale.

Le nouveau chef de l’état béninois, Patrice Talon, avait dans son projet de société promis de faire de son pays une « démocratie, un véritable instrument de rayonnement et de mobilisation de ressources au service du développement ». 

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
actualitéafriqueinformation

Related Articles

Cameroun : Louis Bapès Bapès, nouvelle victime de l’opération épervier

Louis Bapès Bapès, c’est le nom de la nouvelle victime de l’opération épervier destinée à lutter contre la corruption et

Nigeria: 8 morts dans un attentat-suicide à Maiduguri

Huit personnes ont été tuées dimanche dans un attentat-suicide perpétré par une femme à Maiduguri, grande ville du nord-est du

Moment de campagne Laurent GBAGBO danse

L’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo savait donner de sa personne pour faire le show durant ses déplacements pour la campagne électorale.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*