« L’actualité africaine en 5 titres » du 08 septembre 2016

Le président angolais, Jose Eduardo dos Santos

Le président angolais, Jose Eduardo dos Santos

Teodorin Nguema sera jugé en France 

Le vice-président équato-guinéen, Teodorin Obiang Nguema, sera jugé en France pour « blanchiment de fonds publics » et « corruption », annonce l’AFP, citant des juges français.

Il est également accusé d' »abus de biens sociaux » et « abus de confiance ». Le mis en cause, fils du président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, a fait valoir qu’il jouit d’une immunité diplomatique, en raison de son statut de haut fonctionnaire.

Les juges français pourraient ainsi ouvrir la voie à la tenue du premier procès sur les « biens mal acquis » en France. La date du procès n’est pas encore fixée. L’ONG Transparency International France et l’association française Sherpa sont à l’origine des poursuites.

Le dossier judiciaire concernant le fils du président équato-guinéen fait partie d’une enquête menée en France contre plusieurs dirigeants africains accusés d’avoir acquis des biens dans ce pays avec des fonds publics présumés détournés.

Gabon – Présidentielle : Critiques de l’opposition, violences, Ali Bongo répond 

Au Gabon, pour la première fois depuis l’annonce des résultats de la présidentielle et les violences qui ont suivi sa victoire, le président Ali Bongo Ondimba s’exprime. Le chef de l’Etat campe sur ses positions. Alors que l’opposition demande un recomptage des voix devant la Commission électorale, Ali Bongo renvoie tout recours devant la Cour constitutionnelle. Quant aux violences, selon lui, elles ont été téléguidées par l’opposition.

« Il faut que l’on comprenne bien qu’à l’heure actuelle, il s’agit de respecter la loi. Certains noms ne peuvent pas prétendre méconnaitre la loi. Etre un bon démocrate, ça veut donc dire respecter les lois de son pays », a-t-il estimé.

Concernant les hackers, ils ont été « pris la main dans le sac. Et c’est curieux qu’on n’en parle pas. En matière de résultats, c’est curieux aussi qu’on ne regarde pas les résultats dans d’autres endroits du territoire où monsieur Ping a fait les 100 % », a soutenu Ali Bongo.

Nigeria: combats entre factions rivales de Boko Haram

Des combats opposent depuis quelques semaines deux factions rivales du groupe jihadiste Boko Haram au Nigeria, déchiré par une lutte pour le pouvoir, selon des témoignages d’habitants et de miliciens.

Il y a un mois, l’organisation Etat islamique (EI), auquel Boko Haram s’était affilié, avait annoncé la nomination d’un nouveau chef pour le groupe nigérian, en remplacement d’Abubakar Shekau, apparemment contesté pour son ultra-violence.

Mais Shekau avait immédiatement démenti son remplacement par cet homme de 22 ans, Abou Mosab Al Barnaoui, identifié par les experts comme le fils du fondateur historique de Boko Haram, Mohamed Yusuf.

Jeudi dernier, plusieurs combattants du camp Shekau ont été tués par le camp rival dans deux affrontements armés dans la zone de Monguno, dans l’Etat de Borno (nord-est du Nigeria).

Afrique du Sud: Desmond Tutu opéré avec « succès »

L’ancien archevêque sud-africain Desmond Tutu, 84 ans, figure de la lutte anti-apartheid, a subi avec « succès » une opération chirurgicale mercredi au Cap à la suite d’ »infections récurrentes », a annoncé sa famille.

« L’opération de l’archevêque émérite Desmond Tutu cet après-midi a été un succès et il a bon moral », a déclaré son épouse, Leah Tutu, dans un communiqué. L’intervention visait à venir à bout des infections dont il souffre depuis mi-2015.

Desmond Tutu, prix Nobel de la paix en 1984, avait été admis à l’hôpital le 24 août. Il suit depuis près de vingt ans un traitement contre un cancer de la prostate.

Angola : José Eduardo dos Santos limoge son ministre des Finances

Le président angolais José Eduardo dos Santos a procédé à un mini-remaniement ministériel. Parmi les sortants : Armando Manuel, ministre des Finances depuis trois ans et demi. Le ministre de l’agriculture a également été remplacé.

José Eduardo dos Santos a mis fin ce lundi 05 septembre 2016 aux fonctions du ministre angolais des Finances, Armando Manuel, en charge de ce portefeuille depuis mai 2013. Son remplaçant est Augusto Archer de Sousa Mangueira, jusque-là président de la Commission des marchés de capitaux, rapporte une note de l’agence de presse officielle Angop.

Le limogeage intervient dans un contexte délicat pour l’économie angolaise, dont la croissance et les indicateurs macroéconomiques sont durement affectés par le recul des cours du pétrole.

Début juillet, le gouvernement angolais a ainsi réduit drastiquement sa prévision de croissance pour 2016, ramenée à +1,3%, contre un taux de 3 % annoncé plus tôt cette année, soit son plus faible niveau depuis le début des années 2000. Le gouvernement a réduit de -6 milliards de dollars son budget 2016.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
actualitéafricaine

Related Articles

Kabila veut arrêter Bosco Ntaganda

Entre Kinshasa et Bosco Ntaganda, c’est le divorce. Depuis Goma, le président de la République, Joseph Kabila, a annoncé son

Somalie: un journaliste tué par balle

Un journaliste somalien a été tué par balle mardi soir par des hommes armés non identifiés en Somalie, devenant le

« L’actualité africaine en 5 titres » du 17 octobre 2016

RDC: signature d’un projet d’accord entre partis au pouvoir et opposition mardi La mouvance présidentielle et une frange de l’opposition

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*