« L’actualité africaine en 5 titres » du 25 octobre 2016

actualité africaine en 5 titres

RDC: un chef rebelle rwandais arrêté

L’armée congolaise a annoncé lundi l’arrestation du colonel Habiarimana Mucebo Sofuni, un chef rebelle des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Selon un porte-parole de l’armée, le major Guillaume Ndjike, le chef rebelle « est transféré à Goma pour interrogatoire ». M. Ndjike indique que le commandant en charge des renseignements à l’état-major général des FDLR a été arrêté dimanche à Kiwanja, dans le Rutshuru, à près de 75 km au Nord de Goma, sans donner plus de détails.

L’arrestation du Colonel Habiarimana Mucebo Sofuni a été confirmée par le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (Cepadho), une ONG congolaise basée au Nord-Kivu.

Les FDLR ont été créées par des Hutu rwandais réfugiés dans l’est de la RDC, après le génocide des Tutsi au Rwanda de 1994. Elles sont opposées au pouvoir de Kigali.

Tentative de putsch au Burkina: le parti au pouvoir accuse les pro-Compaoré

Le parti du président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a accusé lundi les pro-Compaoré d’être à l’origine de la nouvelle tentative de coup d’Etat déjouée début octobre, selon un communiqué.

Le gouvernement du Burkina a affirmé vendredi avoir déjoué au début du mois une nouvelle tentative de coup d’Etat, préparée par des membres de l’ex-garde prétorienne du président Blaise Compaoré dissoute après l’échec d’un précédent putsch en septembre 2015.

« La récente intention des soldats de l’ex-RSP (régiment de sécurité présidentielle) de s’attaquer aux garnisons militaires où sont détenus les putschistes confirme qu’il s’agit là d’initiatives coordonnées, civiles et militaires, concourant aux mêmes objectifs à savoir libérer leurs chefs détenus et restaurer l’ordre ancien », écrit le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

« En cela, (l’apparition) suspecte il y a quelques jours de leur chef suprême, Blaise Compaoré, sur les écrans de télévision n’est certainement pas un fait du hasard », poursuit le texte.

 « Le récit des événements précise d’ailleurs que certains soldats de l’ex-RSP seraient venus de l’étranger pour se livrer directement à leur basse besogne, munis de matériels et d’importantes sommes d’argent, preuves supplémentaires des connexions entretenues entre eux et leurs maîtres en exil », indique le MPP.

Centrafrique: quatre morts à Bangui lors d’une journée « ville morte » contre l’ONU

Quatre civils ont été tués et 14 personnes blessées lors de violences à Bangui où un collectif de la société civile centrafricaine avait appelé à une journée « ville morte » pour demander le retrait de la force de l’ONU (Minusca), accusée de « passivité » face aux groupes armés.

La Minusca « est intervenue dès les premières heures de ce lundi à Bangui pour démanteler les barricades érigées par des manifestants hostiles », a indiqué la force dans un communiqué publié dans la soirée.

« La Minusca dénonce avec fermeté les incidents qui ont touché certains quartiers de la capitale et déplore qu’ils aient entraîné la mort de quatre civils et blessé 14 personnes, dont cinq Casques bleus », ajoute le texte. Ces violences « constituent une nouvelle tentative des ennemis de la paix pour perturber le retour à la normalité constitutionnelle ».

La Minusca « rejette par ailleurs la campagne de dénigrement contre les Casques bleus et va poursuivre sa mission en République centrafricaine (…) Elle rappelle également que toute violence contre les Casques bleus est passible de poursuites pénales internationales », conclut le communiqué.

Cameroun: 79 morts dans l’accident du train Yaoundé-Douala (nouveau bilan)

Soixante-dix neuf personnes ont péri dans le déraillement d’un train Yaoundé-Douala vendredi au Cameroun, selon un nouveau bilan communiqué lundi par la radio d’Etat (CRTV).

Dimanche, 11 nouveaux corps ont été sortis des décombres, portant à 79 le nombre total de victimes, a précisé la CRTV, en citant le ministère de la Santé. La radio ajoute que 551 blessés ont été recensés, dont la majorité a été évacuée vers la métropole portuaire de Douala.

Afrique du Sud : des patrons défendent Pravin Gordhan

Près de 80 chefs d’entreprise ont manifesté leur soutien au ministre des Finances, Pravin Gordhan, qui sera traduit en justice le mois prochain pour « fraude » présumée.

Dans une tribune publiée ce week-end, des dirigeants de grandes entreprises du pays, dont des présidents-directeurs généraux, ont appelé à l’abandon des poursuites judiciaires contre M. Gordhan.

« Nous soutenons l’Etat de droit et nous sommes contre la décision de poursuivre le ministre des Finances, car, selon la plupart des experts judiciaires, les accusations à son encontre ne sont pas fondées, ni sur le plan factuel, ni sur le plan légal », écrivent près de 80 dirigeants de grandes entreprises en Afrique du Sud.

Les patrons de la société minière Anglo American, de la banque Barclays Africa et de Naspers, une société active dans l’électronique et les médias, font partie des signataires de la tribune. Ils viennent allonger la liste des soutiens de Pravin Gordhan.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
actualitépolitiqueRDC

Related Articles

20 pays où il ne fait pas bon vivre

Freedom House publie le classement des 20 pays où les droits de l’Homme et la démocratie sont bafoués. « La liberté

Mali: les jihadistes menacent de frapper la France « au coeur »

Des jihadistes basés dans le nord du Mali ont annoncé lundi qu’ils allaient « frapper le coeur de la France », selon

La RDC se dote de nouveaux billets de banque

La RDC va progressivement mettre en circulation des coupures de 1 000, 5 000 et 10 000 CDF, en plus

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*