Le cure-dent Africain, cette brosse à dent qui résiste au temps

Le cure-dent Africain

Le cure-dent Africain

En Afrique il n’est pas rare de rencontrer des personnes marchant des tiges aux proportions diverses à longueur de journée au marché, dans les gares et souvent même dans les bureaux. Le cure-dent malgré le temps garde encore sa place dans le quotidien des Africains.

Ses origines se confondent à l’histoire de l’Afrique toute entière, quand bien même il a tendance à disparaître de nos jours des grandes villes. On le rencontre plus souvent dans les villages ou chaque matin les populations continuent de se curer les dents avec ces bâtonnets aux qualités multiples. Si son utilisation a considérablement reculé face aux brosses à dent modernes le cure-dent garde toujours sa place dans cette société Africaine. Ces bâtonnets appelés sous les tropiques cure-dent ne font pas que curer les dents, il reste utile à l’hygiène bucco-dentaire. Bien plus, ils cachent de nombreux vertus et certains se révèlent être de très bons aphrodisiaques. C’est le cas du célèbre cure-dent Gouro en Côte d’Ivoire. Le cure-dent est très sollicité dans les pays comme le Sénégal, le Mali, la Mauritanie, le Burkina Fasso, le Niger et surtout auprès de la communauté musulmane pendant le mois du jeûne car dit-on il vous évite la soif. N’est-ce pas les justifications de son mâchonnement à longueur de journée par ces adeptes qui lui restent fidèle.

Le cure-dent est soit une tige, une racine ou un morceau de bois des différents espèces africaines qu’on mâche d’abord et une fois ramolli par l’action de la salive, il est utilisé pour se frotter les dents et les blanchir. Sa fonction reste exceptionnelle car il joue le rôle combiné de brosse à dent, du dentifrice, du détergeant, du bain de bouche et de l’antiseptique. Pour son efficacité, certains Africains n’ont jamais porté de brosse à dents conventionnelle à la bouche ils ne jurent que par le cure-dent traditionnel. Beaucoup l’utilise même après le brossage usuel du matin. C’est le cas de Martine Koué, secrétaire de direction qui marche le cure-dent pendant toute la journée et même au bureau. Elle estime que c’est un produit tout-en-un qui reste naturel et ne représente aucun danger pour la gencive et les dents. Certains attribuent la belle dentition des Africains au cure-dent qui cache beaucoup de vertus.

Les plantes utilisées comme cure-dent ne se choisissent pas au hasard car il s’agit bien de la bouche, ils sont répertoriés selon les plantes des différentes régions Africaines. Ces plantes servant de cure-dent sont reconnues que par les populations locales qui ne connaissent leurs noms que dans leur patois. Toutefois ils sont réputés bon cure-dent parmi les arbres les plus connus, le Neem, les racines du kolatier, l’acacia. Peut être qu’on retrouvera un jour le cure-dent Africain sur les grandes surfaces pour mieux le vulgariser et le rendre accessible à un plus grand public.

Fulbert Koffi
Oeil d’Afrique Abidjan

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
afriqueculturedentdentifricesoin

Related Articles

Zimbabwe: 150 morts de paludisme après les inondations

Les fortes pluies qui se sont récemment abattues sur le Zimbabwe ont causé une brusque recrudescence de l’épidémie de paludisme

Avoir 20 ans en 2013 à Goma (RDC)

« J’ai toujours été convaincu que si j’étudiais dur, assidu et concentré il s’ouvrait une lueur d’espoir pour moi après mes

La France ferme ses ambassades et les vend dans plusieurs pays africains

  Fermeture de représentations diplomatiques, réduction des effectifs, vente de terrains et de bâtiments : le Quai d’Orsay a décidé

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Clarisse44
    Clarisse44 9 mars, 2013, 11:11

    Merci pour ces informations, je ne connaissais pas du tout cette technique pour se blanchir les dents, en plus c’est 100% naturel.
    Où peut-on trouver trouver ce cure dent naturel ?

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*