Le Tchad interdit la burqa pour des raisons de sécurité après un double attentat-suicide

Le Tchad interdit la burqa pour des raisons de sécurité après un double attentat-suicide
 la burqa

Le Tchad a interdit le port de la burqa, voile intégral cachant le visage, pour des raisons de sécurité après le double attentat-suicide qui a fait 33 morts lundi à N’Djamena| Reutres

Le Tchad a interdit le port de la burqa, voile intégral cachant le visage, pour des raisons de sécurité après le double attentat-suicide qui a fait 33 morts lundi à N’Djamena, a annoncé mercredi le Premier ministre Kalzeube Pahimi Deubet.

Le port de la burqa doit cesser immédiatement à compter de ce jour, non seulement dans les lieux publics et les écoles mais sur toute l’étendue du territoire, a annoncé le chef du gouvernement tchadien lors d’une adresse aux leaders des différentes communautés religieuses à la veille du début du ramadan.

Le port de burqa, ou tout autre système de port de turban où on ne voit que les yeux, ce camouflage est désormais interdit, a ajouté le Premier ministre, demandant aux chefs religieux de relayer le messages dans leurs prêches, lieux de cultes et mosquées.

En outre, des instructions ont été données aux services de sécurité d’entrer dans les marchés et de ramasser toutes les burqas qui y sont vendues et de les bruler.

Le Premier ministre a prévenu que tous ceux qui refusent d’obtempérer et qui se hasarderaient à braver la mesure en portant la burqa doivent être arrêtés, jugés en référé et condamnés.

Cette décision intervient après le comité de crise formé mardi soir au retour du président tchadien Idriss Deby d’Afrique du Sud où il avait participé au 25e sommet de l’Union africaine, selon M. Pahimi Deubet.

Des instructions fermes ont été données au gouvernement et aux services de sécurité (…) Des mesures supplémentaires (de sécurité) ont été prises par le chef de l’État, a-t-il expliqué.

AFP


Tags assigned to this article:
attentatburqainterditTchad

Related Articles

Gabon: enquête judiciaire après l’assaut de plusieurs médias

La justice gabonaise a ouvert une enquête après l’intrusion vendredi dans plusieurs médias à Libreville d’hommes armés exigeant la diffusion

Gabon: difficiles équations pour Ali Bongo face à la grogne sociale

  Le Président gabonais Ali Bongo n’est pas sorti de l’auberge. Acculé de partout par l’opposition et la grogne sociale,

L’Angola réforme sa loi punissant l’avortement

L’Angola a adopté une réforme de son antique code pénal, hérité de la colonisation portugaise, qui fait de l’avortement un

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*