Libération d’un Français enlevé en RDC

Emmanuel Macron, le 21 mai 2017, à Paris. AFP France, Otage,

Emmanuel Macron, le 21 mai 2017, à Paris. AFP

Emmanuel Macron a annoncé dimanche en la saluant la libération d’un Français qui avait été enlevé début mars dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), dans un communiqué transmis par la présidence de la République.

 

Le chef de l’Etat français a félicité l’ensemble des acteurs qui ont œuvré à sa libération, «en particulier les autorités de la République démocratique du Congo pour leur mobilisation et l’efficacité de leur action».

Aucunes précisions n’a été pour l’heure fourni par la France et la RD Congo. 

Le 2 mars, le ministère français des Affaires étrangères avait indiqué qu’un Français figurait parmi des employés de la société minière canadienne Banro enlevés dans l’Est de la RDC. Banro exploite deux mines d’or, à Twangiza et Namoya, et mène des travaux d’exploration aurifère dans le pays. «Nous n’avons à ce stade aucune information concernant les auteurs de l’enlèvement. Nous sommes mobilisés, en lien avec les autorités congolaises pour faire toute la lumière sur ces faits et parvenir à la libération de notre compatriote», avait alors ajouté le Quai d’Orsay.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
franceotageRDC

Related Articles

RD Congo: 31 morts probables d’Ebola depuis mai dans le nord-est

L’épidémie d’Ebola dans le nord-est de la République démocratique du Congo peut avoir fait jusqu’à 31 morts depuis le mois

Congo législatives la majorité sortante se signale en force

Quelque soixante-quatre députés élus dès le premier tour dans une élection plutôt très disputée, le Parti congolais du travail (55

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*