Mondial 2014 : 21 arbitres africains en stage à Casablanca

Mondial 2014 : 21 arbitres africains en stage à Casablanca

Les sept trios, soit 21 arbitres africains, présélectionnés pour la Coupe du monde 2014 de football ont entamé un séminaire de quatre jours à Casablanca, au Maroc, dans le cadre des préparatifs de la compétition, annonce la Fédération internationale de football (FIFA).

Selon l’instance mondiale, les travaux porteront sur la nécessité de protéger les joueurs et l’image du football, d’assurer la cohérence et l’homogénéité des décisions, de lire le jeu (approche technique/tactique) et de comprendre les différentes mentalités footballistiques (connaissance des équipes).

Ce séminaire pour arbitres et arbitres assistants candidats à la Coupe du monde 2014 est le second du genre, après celui tenu à Zurich en septembre 2012. C’est le passage obligé pour le choix des arbitres africains pour le grand rendez-vous footballistique planétaire, dans un peu plus d’un an au Brésil.

Vingt-et-un arbitres du continent sont présélectionnés pour cette compétition, sur un total de cinquante-deux. Ils sont issus de quinze pays du continent : Afrique du Sud, Algérie, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Erythrée, Maroc, Nigeria, Gambie, Kenya, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Seychelles et Tunisie.

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afriquefootball

Related Articles

Ligue Europa: Marseille domine Limassol 5-1

Loïc Rémy, André-Pierre Gignac, Lucas Mendes et Rod Fanni ont offert la victoire à Marseille jeudi face à l’AEL Limassol

Eto’o s’affiche avec la voiture la plus chère du monde

Pour ceux qui ne le savent pas, Samuel Eto’o est le joueur le mieux payé au monde (hors primes et

Chelsea, la vraie bête noire du Barça

Chelsea a réalisé un petit exploit contre le FC Barcelone. Insolents d’efficacité, les « Blues » ont fait la différence par Didier

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*