Mondial 2014 : 21 arbitres africains en stage à Casablanca

Mondial 2014 : 21 arbitres africains en stage à Casablanca

Les sept trios, soit 21 arbitres africains, présélectionnés pour la Coupe du monde 2014 de football ont entamé un séminaire de quatre jours à Casablanca, au Maroc, dans le cadre des préparatifs de la compétition, annonce la Fédération internationale de football (FIFA).

Selon l’instance mondiale, les travaux porteront sur la nécessité de protéger les joueurs et l’image du football, d’assurer la cohérence et l’homogénéité des décisions, de lire le jeu (approche technique/tactique) et de comprendre les différentes mentalités footballistiques (connaissance des équipes).

Ce séminaire pour arbitres et arbitres assistants candidats à la Coupe du monde 2014 est le second du genre, après celui tenu à Zurich en septembre 2012. C’est le passage obligé pour le choix des arbitres africains pour le grand rendez-vous footballistique planétaire, dans un peu plus d’un an au Brésil.

Vingt-et-un arbitres du continent sont présélectionnés pour cette compétition, sur un total de cinquante-deux. Ils sont issus de quinze pays du continent : Afrique du Sud, Algérie, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Erythrée, Maroc, Nigeria, Gambie, Kenya, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Seychelles et Tunisie.

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afriquefootball

Related Articles

Congo-Brazza: Miyoto, star du football féminin

A cinq ans, l’enfant sacrée touchait déjà de ses frêles pieds le ballon rond. Au fil des jours, son amour

Coupe de France: Ibrahimovic décisif pour le PSG

Un doublé d’Ibrahimovic (34e/64e pen) a permis au Paris Saint-Germain de dominer Marseille dans le choc des 8es de finale

Côte d’Ivoire: François Zahoui avec les Eléphants Espoirs

L’ex-Sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Zahoui François, vient de se voir confier par la Fédération Ivoirienne de Football, la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*