Mondial 2014 : L’histoire ne s’est pas répétée pour l’Algérie face à l’Allemagne

Mondial 2014 : L’histoire ne s’est pas répétée pour l’Algérie face à l’Allemagne

AlgérieLundi, en huitièmes de finale de la Coupe du monde, les Fennecs n’ont pu surprendre l’Allemagne pour se qualifier pour aux quarts de finale. L’Algérie aura joué mais c’est l’Allemagne qui a gagné les Fennecs pour se qualifier lundi pour les quarts de finale de la Coupe du monde 2014.

Tout a été joué dans les prolongations où l’Allemagne a plié le match par réalisme sur des buts d’André Schürrle, d’une « Madjer » non contrôlée (92e), et de Mesut Özil. Malgré le but pour l’honneur de Djabou, 120e+1, ces deux buts ont suffi au bonheur de Joachim Löw et des siens devant des Fennecs vaillants.

En effet, ce sont les joueurs de Vahid Halilhodzic qui ont démarré la rencontre tambour battant, mettant en branle dans les premières minutes une charnière centrale Mertesacker-Boateng peu convaincante en l’absence du Dortmundais Hummels sur blessure.

La Mannschaft était revenue dans le jeu pour prendre la mesure de son adversaire dans le jeu. Il faut dire que les Verts étaient peut-être en manque d’automatismes, coach Vahid se permettant d’effectuer six remplacements par rapport à la formation qui avait conquis contre la Russie son billet pour la phase à élimination directe.

En face, les Allemands ont d’abord pu compter sur Manuel Neuer dans l’entame, avant de voir leurs cinq de devant faire mal sur chacune de leurs incursions en seconde période. Götze suppléé par Schürrle au repos, ils avaient alors retrouvé la bonne formule et une certaine force de percussion. Presque un prêté pour un rendu puisque Slimani (9e), Feghouli (15e) et l’ancien Stéphanois Ghoulam (18e) avaient auparavant profité d’espaces dans le dos de la défense pour inquiéter Manuel Neuer, un gardien de but pratiquement plus sûr que Per Mertesacker dans un rôle inédit de libéro.

Faute de marquer l’Algérie a par moment subi le jeu des allemands. Mais l’Algérie a tenu grâce à son gardien MBohli Raïs. Il a été impressionnant depuis le début de la rencontre. Mais il ne pouvait pas non plus tout endiguer même si sa contribution s’avérait décisive avant le début de la fatidique prolongation.

A la parade sur une tête de Mustafi (49e) et une frappe croisée de Lahm (54e), le gardien en partie formé au Racing Club de Paris récidivait sur deux autres coups de boule de Thomas Müller (80e) et de Bastian Schweinsteiger au bout du temps réglementaire (90e).

Au début des 30 minutes supplémentaires les allemands ont mis le pied sur le ballon. L’Algérie qui, elle s’est inclinait sur une « Madjer » de Schürrle, après un centre côté gauche de Thomas Müller (92e, 1-0). A la 119, Mesut Özil a marqué le 2e but allemand avec qu’Abdelmoumène Djabou ne sauve l’honneur des Verts dans la foulée (120e+1). Les algériens n’ont pas réussi à faire le coup de 1982 où ils avaient battu l’Allemagne.

Pour la première fois, l’Allemagne arrive à bout de l’Algérie dans les confrontations directes de la Coupe du Monde et les africains sont éliminés de la compétition malgré une belle partie disputée.

L’Allemagne file droit vers les quarts de finale et jouera contre la France.

©Oeildafrique.com 


Tags assigned to this article:
algeriemondial-2014

Related Articles

I love this game: Blake Griffin

Parce qu’il n’y a pas que le football dans la vie. Nous allons désormais vous proposer une sélection des meilleurs

Mourinho: Messi ne mérite pas le Ballon d’Or !

José Mourinho ne comprendrait pas que Messi obtienne le Ballon d’Or 2012 et il l’a fait savoir sur ESPN. Le

FIFA : L’attribution de la Coupe du monde 2010 à l’Afrique du Sud était « corrompue »

L’attribution de la Coupe du monde de football 2010 à l’Afrique du Sud était«corrompue», accuse aujourd’hui la ministre américaine de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*