Nigeria : Buhari accusé d’avoir plagié un discours d’Obama

Muhammadu Buhari

Le président nigérian Muhammadu Buhari, le 14 juin 2015 à Johannesburg|AFP

Le président nigérian Muhammadu Buhari est accusé d’avoir notamment plagié une partie d’un discours de Barack Obama, qu’il a prononcé lors du lancement d’une campagne de civisme début septembre, ont rapporté plusieurs médias locaux et internationaux.

Selon le quotidien nigérian « This Day », Muhammadu Buhari a utilisé presque les mêmes phrases prononcées par le président Barack Obama après sa victoire à l’élection présidentielle américaine en 2008.

« Nous devons résister à la tentation de retomber dans le même esprit partisan, les mesquineries et l’immaturité, qui ont empoisonné notre pays pendant longtemps », avait dit M. Buhari dans son discours de lancement de la « Campagne de réorientation nationale ».

Il a encouragé ses compatriotes à préconiser « un nouvel esprit de responsabilité, l’esprit de service, de patriotisme et de sacrifice », tout en les engageant à « travailler dur et à prendre soin, pas seulement » d’eux-mêmes, mais les uns des autres.

Les médias ont transcrit les propos d’Obama qui en 2008, s’exprimait en ces termes à ses concitoyens : « Nous devons résister à la tentation de retomber dans le même esprit partisan, les mesquineries et l’immaturité, qui ont empoisonné notre vie politique pendant longtemps ».

« Faisons preuve d’un nouvel esprit de patriotisme, de responsabilité, engageons-nous à travailler plus dur et à prendre soin, non seulement de nous-mêmes, mais les uns des autres », avait déclaré le président américain.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Buharinigeria

Related Articles

Mali/présidentielle: le téléphone portable interdit dans les bureaux de vote au second tour

Le ministre malien de l’ Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’ Aménagement du territoire, le colonel Moussa Sinko

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara annonce une nouvelle Constitution dès l’année prochaine

Le président ivoirien Alassane Ouattara, grand favori de l’élection présidentielle de dimanche, a annoncé jeudi une nouvelle Constitution dès l’année

L’Etat ivoirien réclame 2.000 milliards de francs CFA à Simone Gbagbo et ses co-accusés

L’avocat de l’Etat ivoirien, seule partie civile dans le procès pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » qui se déroule

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*