Nigeria: nouvelle vidéo du chef de Boko Haram qui vante la charia dans son califat

Nigeria: nouvelle vidéo du chef de Boko Haram qui vante la charia dans son califat

Nigeria: nouvelle vidéo du chef de Boko Haram qui vante la charia dans son califat

Nigeria: nouvelle vidéo du chef de Boko Haram qui vante la charia dans son califat

Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, est apparu dans une nouvelle vidéo jeudi, réfutant l’annonce de sa mort par l’armée nigériane, et a vanté l’application de la charia dans son califat islamique du nord-est du Nigeria.

Me voilà, en vie. Je ne mourrai que le jour où Allah m’ôtera le souffle, déclare le chef du groupe islamiste dans une nouvelle vidéo obtenue par l’AFP.

Boko Haram dirige notre (…) califat islamique et y applique les châtiments prévus par la charia, la loi islamique, proclame-t-il.

La vidéo présente des scènes d’une extrême violence, notamment une décapitation, une lapidation à mort et une amputation.

L’armée nigériane avait affirmé la semaine dernière que Shekau était mort et que l’homme qui se faisait désormais passer pour lui dans les vidéos publiées par le groupe islamiste avait également été tué lors d’affrontements avec des soldats dans le nord-est du Nigeria.

Le Etats-Unis comme de nombreux experts avaient mis en doute les dires de l’armée.

La vidéo, qui dure 36 minutes, montre Shekau en treillis, chaussé de bottes en caoutchouc, debout à l’arrière d’un pick-up, tirant en l’air à l’aide d’un canon antiaérien.

Il parle ensuite pendant 16 minutes, en arabe et en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria. Il se tient debout devant trois pick-ups, entouré de quatre hommes armés et cagoulés.

Rien ne permet de déterminer quand ni où la vidéo a été tournée.

Shekau, qui a la même apparence physique que dans les vidéos précédentes, qualifie l’annonce de sa mort par l’armée de propagande.

Je suis toujours vivant. Certains se demandent si Shekau a deux âmes. Non, je n’ai qu’une âme, au nom d’Allah dit-il.

Je suis l’étudiant en études islamiques dont vous avez brûlé le séminaire ajoute-t-il, faisant vraisemblablement référence à la destruction de la mosquée que fréquentait Boko Haram à Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno (nord-est) et fief historique du groupe en 2009.

La mort de Shekau a déjà été annoncée en 2009 puis en 2013 par des sources sécuritaires locales dans l’armée et la police. Elle a chaque fois été démentie par Boko Haram, vidéos de Shekau à l’appui.

A un autre moment de la vidéo, Shekau affirme appliquer la charia de façon littérale dans toutes les villes du Nord-Est dont s’est emparé Boko Haram ces dernières semaines.

Nous dirigeons notre califat, notre califat islamique. (…) Nous pratiquons les injonctions du Coran sur la terre d’Allah, assure-t-il : nous coupons les mains des voleurs, nous avons tué ceux qui commettent l’adultère, nous avons fouetté les menteurs.

La vidéo, dans une autre séquence, montre la lapidation à mort d’un homme accusé d’adultère, puis l’amputation d’une main d’un homme accusé de vol, et l’administration d’un châtiment de cent coups de fouet à un jeune homme et une jeune femme accusés de fornication. La scène se déroule en public, sous les applaudissements de nombreux villageois — hommes, femmes voilées de noir et enfants.

Shekau affirme également que Boko Haram a abattu un avion des forces armées nigérianes recherché depuis près de trois semaines.

La vidéo montre des débris provenant apparemment d’une aile d’un aéronef aux couleurs de l’armée nigérianes et d’un train d’atterrissage.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole de l’armée de l’air nigériane, le général Dele Alonge, a affirmé que l’Alpha Jet disparu mi-septembre avec deux pilotes à son bord, n’avait toujours pas été retrouvé. Il a qualifié les affirmations de Boko Haram de pure propagande et de foutaises.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Boko Haramnigeria

Related Articles

Ali Bongo : « la démocratie s’accommode mal des succès autoproclamés »

Le président gabonais, déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du samedi 27 août 2016, a tancé jeudi l’opposition, estimant que «

Le Gabon, bon perdant, prêt à travailler avec la nouvelle présidente de la Commission de l’UA

Le Gabon a annoncé, dans un communiqué publié mardi à Libreville, sa disponibilité à travailler avec la nouvelle présidente de

JO: le dilemme des athlètes musulmans en période de Ramadan

Partagés entre leur foi et leur désir de performance, les 3.500 athlètes de confession musulmane présents à Londres doivent honorer

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*