Parole d’ancienne fille

Ami lecteur ces mots viennent de loin.Dictés par mes expériences et celles d’autres, comme moi femmes et noires. Et je salue ici ce média qui se fait…média de nos concertations , conciliabules, et cellules de crise. En cette journée Internationale des droits des femmes, j’ai envie de partager avec toi quelques-uns des besoins fondamentaux de ta (tes si tu es chanceux) petite-s merveille-s. Je n’ai pas la science infuse loin s’en faut, mais ces quelques points me paraissent essentiels si nous voulons changer nos sociétés. Parole d’ancienne fille.

1. Sois ambitieux pour ta fille. Tout se joue avant 6 ans écrivait Françoise Dolto. C’ est vrai pour les filles noires aussi. Un enfant est à la croisée des ambitions de sa société, de ses parents et de ses aspirations propres…qu’il faut écouter et nourrir au plus tôt. Imagines-tu lecteur les parents de Michelle Obama lui dire : laisse ton frère étudier, tu n’as qu’à trouver un bon Mari? Voilà.

2. Fais confiance à ta fille. Bonne à marier…ou pas ..Elle te le dira! Toutes les femmes ne doivent ni ne veulent être mère et épouse, acceptons-le! Et non, les ordres ne peuvent pas être la seule autre alternative..Je ne parle même pas ici des mariages de filles qui sont encore en age de jouer à la poupée. Je veux croire cher lecteur que ce type de barbarie t’est étrangère. Je parle ici de l’age de ces filles qui des 18 ans sont poussées au mariage malgré elles. Pousse une femme vers une union qu’elle ne souhaite pas, et elle en pâtira, les fruits de cette union aussi, souffre-douleurs innocents des frustrations maternelles. Est-ce vraiment ton souhaite cher lecteur?

3 . Ménage ta fille. Ta fille est ta fille. Pas la femme de ménage de ses frères (et soeurs) …ni la tienne. Apprendre à un enfant à se mettre totalement au service des autres est à double-tranchant au sein de la famille. La satisfaction des parents est certes immense. Quelle enfant responsable et serviable! Une vraie africaine! Mais les rôles sont ainsi fixés, créants d’éternels assistés d’une part, d’éternels esclaves de l’autre. Si elle ne perçoit son utilité que dans sa mise à disposition pour autrui, que se passera- t-il pour la fille devenue adulte? Elle se cherchera un maître, et au lieu d’être actrice de son destin, le subira. Et transmettra cette passivité face aux événements. Est-ce vraiment, vraiment ce que tu veux O lecteur.

4. Aime ta fille. Montre-le lui. Dis-le lui. Je suis toujours estomaquée de constater le peu de soutien et d’expression d’affection dont bénéficent les femmes noires dans l’espace public. No fils d’actualités sont émaillés de filles, soeurs, mères, de femmes noires qui sur tous les continents s’engagent publiquement pour défendre leurs hommes. Combien d’hommes peux-tu me citer à l’exception notable du docteur Mukwege, qui aient pris fait et cause publiquement pour défendre des femmes noires ? Et le divertissement ne nous épargne pas non plus! Les seuls personnages de femmes noires campées par l’ humoriste Thomas Nguidjol sont menaçantes, ou agressives, jusque dans l’intimité…une intimité qui se monnaie selon Phil Darwin: un repas sinon, rien..nous sommes nombreuses à nous interroger: pourquoi tant de haine? Humour me dit-on…mais on dit aussi qu’au fond de toute blague se trouve une part de vérité. Pourquoi ce sentiment, pour reprendre l’expression de Leonora Miano , d’être rayées de la tendresse? La question lancinante, reste posée.

5. Protège ta fille . Les victimes de violences sexuelles sont dans une écrasante majorité attaquées par un proche. Membre de la famille, ami, prêtre… répéter à ta fille que son corps lui appartient ne suffit pas. Plus elle est jeune moins elle osera parler. Il te revient de surveiller votre entourage.Ta vigilence peut sauver la vie psychique, voire la vie tout court de ta fille. Je me suis adressée à toi lecteur, mais je sais bien que l’éducation, la distribution des rôles, c’est principalement la mère qui s’en occupe. Mais aujourd’hui est son jour off. Alors je compte sur toi pour lui lire mes mots demain.

Bien à toi.

Anasthasie Tudieshe
Journaliste à la Voix de l’Amérique / Présentatrice de l’émission « Vous et Nous »


Tags assigned to this article:
Journée de la femmesociété

Related Articles

Journée de la femme par Fatou Biramah

Il paraît qu’aujourd’hui, c’est la journée de la femme. Journée de la femme, journée de la femme, on s’en fout un

Une femme afro-européenne

L’Afrique est mon berceau Elle est mon origine Mon âme est africaine Elle est mon essence. L’Europe est ma demeure

Et si la femme se taisait…

Personne ne parlera à sa place. L’injustice persistera. Et si la femme se taisait… Des milliers des femmes victimes de

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Abdel
    Abdel 8 mars, 2017, 18:45

    Une bonne plume , espérons que cela tombera dans les bonnes oreilles

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*