Peter Mutharika investi à la présidence du Malawi

Peter Mutharika investi à la présidence du Malawi
Le nouveau président du Malawi, Peter Mutharika

Le nouveau président du Malawi, Peter Mutharika

L’ancien ministre des Affaires étrangères Peter Mutharika a été investi samedi à la présidence du Malawi. Défaite, la présidente Joyce Banda a félicité son adversaire et appelé ses compatriotes à respecter le verdict des urnes, malgré de graves irrégularités.

« Ca a été un long voyage, mais grâce à l’aide de Dieu, nous voici ici. (…) Je me sens très honoré », a dit l’ancien ministre des Affaires étrangères Peter Mutharika lors d’une brève cérémonie à la Haute Cour de la capitale économique Blantyre, appelant ses onze adversaires à le « rejoindre pour reconstruire le pays ».

« Il est clair que nous sommes confrontés à de sérieux problèmes dans ce pays. Ensemble, reconstruisons ce pays qui est presque sur le point de s’effondrer », a-t-il déclaré, faisant allusion aux graves problèmes économiques auxquels est confronté le Malawi, pays pauvre d’Afrique australe.

Félicitations présidentielles

Quant à la présidente sortante Joyce Banda, troisième avec 20,2% des suffrages, elle a dit dans une déclaration radiodiffusée « féliciter sincèrement le président élu, le professeur Arthur Peter Mutharika (…) pour (sa) victoire dans une élection qui a été très serrée ».

Elle a obtenu 20,2% des voix ce qui la place en troisième position derrière le candidat du parti de l’ancien dictateur Kamazu Banda, Lazarus Chakwera qui obtient 27,8% des voix, pour un taux de participation de 70,8%.

Graves problèmes

La Haute Cour du Malawi avait exigé vendredi que la commission électorale proclame les résultats de la présidentielle avant minuit. Dans un jugement alambiqué rendu après 22h00, elle avait autorisé la commission à recompter les bulletins, rappelant que la loi exigeait que les résultats soient publiés dans les huit jours après la fin des opérations de vote.

Le scrutin du 20 mai s’était poursuivi dans certains endroits jusqu’au 22, en raison de graves problèmes d’organisation. Les huit jours légaux se sont donc achevés vendredi soir. « La loi est claire, il n’y a pas de prolongation » possible du délai pour recompter les résultats, a déclaré le juge Kenyatta Nyirenda.

(ats)


Tags assigned to this article:
MalawiPeter Mutharika

Related Articles

Mali: les islamistes d’Ansar Dine proclament leur rejet du « terrorisme »

Ansar Dine, l’un des groupes islamistes armés occupant le nord du Mali, a solennellement proclamé mardi à Ouagadougou son rejet

Election du pape: fumée blanche, un successeur de Benoît XVI élu

De la fumée blanche s’est échappée mercredi après-midi vers 19h05 de la chapelle Sixtine, signalant l’élection d’un nouveau pape par

Comment le président soudanais Omar el-Béchir a quitté l’Afrique du Sud

Le président soudanais, recherché pour génocide par la CPI, a été exfiltré d’Afrique du Sud par des policiers chargés de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*